Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce samedi :

Le Matin :

• La bonne dynamique de la production d’électricité se poursuit. À fin avril, le volume produit s’est bonifié de 27,1%, contre 6,4% sur la même période 2018. Une performance attribuable à la croissance accélérée à l’export et du maintien de la réduction de l’énergie importée. «Dans un contexte d’amélioration de l’énergie nette appelée de 4,2% à fin avril, le volume des importations de l’énergie électrique a baissé de 93,8%. Quant à celui des exportations, il s’est consolidé de 1.464,2%, portant le retrait du solde des échanges avec l’extérieur du secteur à 138,3%, souligne la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) dans sa dernière note de conjoncture.

• Une délégation d’officiers des Forces Armées Royales (FAR) a effectué une visite au siège de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) dans le cadre du partenariat entre le Maroc et l’OTAN. Organisée dans le cadre des activités de diplomatie publique menées par l’OTAN avec le Maroc, il s’agissait de la première visite d’officiers marocains au siège de l’Alliance atlantique, précise la même source. À cette occasion, Nicola de Santis, chef de la Section Moyen-Orient et Afrique du Nord à l’OTAN, a donné un aperçu des différents volets de la coopération de l’OTAN avec les pays du Dialogue méditerranéen et avec ceux de l’Initiative de coopération d’Istanbul. Il a mis en avant la coopération de longue date entre le Maroc et l’OTAN.

Libération :

• L’offre publique de vente de Maroc Telecom était au centre d’une rencontre organisée conjointement à Casablanca par l’opérateur de télécommunications, Attijari Finances Corp et Upline Corporate Finance. L’opérateur a indiqué que la présente opération, ainsi que la cession de bloc envisagée, visent notamment à mettre en œuvre les dispositions de la loi de Finances au titre de l’exercice 2019 en matière de recettes de privatisations, développer l’actionnariat populaire et renforcer la participation du personnel à son capital, ainsi qu’optimiser au mieux la participation restante de l’Etat (22%) dans le cadre d’une stratégie n’impactant pas la gouvernance de la société.

• Le président de la République d’Irlande, Michael Daniel Higgins, a reçu en audience le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, en visite de travail et d’amitié dans ce pays. El Malki a déclaré à l’issue de cette rencontre que le président irlandais s’est dit impressionné par le nombre d’acquis accumulés par le Maroc sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI. Cette rencontre était aussi une occasion de mettre en avant les chantiers qui ont été lancés dans le Royaume, notamment dans les domaines institutionnel, économique, social et diplomatique.

L’Opinion :

• Le gouvernement marocain a exprimé son « vif » rejet des tentatives visant à porter atteinte à l’intégrité territoriale du Royaume, suite à une erreur sur le site « tazkarti », la billetterie électronique de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2019), qui inclut un drapeau non reconnu. « Les conventions signées par notre pays au niveau de l’Union Africaine stipule clairement que cette signature ne peut être interprétée, expliquée ou avancée comme étant une preuve ou un prétexte pour porter atteinte à l’intégrité territoriale du Maroc », a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, lors d’un point de presse à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil du gouvernement.

• Le montant des allocations journalières destinées aux internats et cantines scolaires a été revu à la hausse, a affirmé le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Said Amzazi. Le ministère s’est fixé pour objectif d’atteindre le chiffre de 1,45 million d’élèves bénéficiaires pour l’actuelle année scolaire, pour un coût global de 1,475 milliard de DH (MMDH), en hausse de 63% par rapport à la précédente année scolaire, a précisé Amzazi qui intervenait lors du lancement du Programme d’amélioration des services des internats et des cantines des établissements scolaires. Le budget consacré au soutien social a doublé en comparaison avec la saison 2017-2018, allant d’environ 2 milliards de dirhams (MMDH) à plus de 4 MMDH cette année, a-t-il noté.

Al Bayane :

• L’impact du projet PSA sur le secteur automobile national est déjà une réalité avant même le démarrage effectif de la nouvelle usine du groupe à Kénitra, a souligné le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, notant que l’écosystème PSA a créé à lui seul 19.000 emplois directs. Le groupe français PSA a investi trois milliards de dirhams et prévoit d’investir autant dans ses futurs projets au Maroc. Les équipementiers du Groupe ont investi à date plus de 16 milliards de dirhams ». L’usine PSA de Kénitra, qui a été réalisée avec succès, atteindra les 200.000 véhicules et moteurs associés, bien avant l’objectif de 2023.

• La Chambre criminelle chargée des affaires du terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel à Salé a bouclé jeudi l’audition des accusés dans l’affaire du meurtre de deux touristes scandinaves dans la région d’Imlil (province d’El Haouz). Confrontés aux faits qui leur sont reprochés conformément aux procès-verbaux de la police judiciaire et du juge d’instruction, les six prévenus auditionnés ont nié les chefs d’accusation portés à leur encontre lors de l’enquête préliminaire et devant le juge d’instruction. L’avocate Hafida Mekssaoui a indiqué que l’audience s’est déroulée « dans des conditions très normales » après l’audition de 18 accusés lors des précédentes séances, se félicitant du fait que la traduction ait pu être assurée pour l’accusé portant la double nationalité suisse et espagnole.

Bayane Al yaoum : • Anas Doukkali, ministre de la Santé, s’est entretenu avec la Première ministre de la Barbade Mia Amor Mottley des moyens de raffermir la coopération entre les deux pays dans le domaine de la santé. Lors de cette entrevue, les deux parties ont examiné les perspectives d’une coopération commune à même de renforcer le partenariat bilatéral dans ce secteur, particulièrement dans le domaine de la formation, des prestations de santé, l’industrie pharmaceutique et la couverture médicale. Par ailleurs, la Première ministre de la Barbade a relevé que les deux pays vont également partager leur savoir-faire et les meilleures pratiques en matière de financement du secteur de santé et de formation.

• Le Conseil de gouvernement a adopté le projet de décret 2.19.435 relatif aux attributions des directions centrales de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Ce texte est l’illustration de la volonté de SM le Roi Mohammed VI de renforcer le corps de la sécurité nationale en le dotant des instruments et mécanismes juridiques et administratifs nécessaires afin qu’il puisse, d’une part, accompagner les mutations de son environnement et, d’autre part, améliorer la performance de la DGSN et l’habiliter à faire face aux défis qu’elle rencontre dans le cadre de l’accomplissement des missions qui lui sont dévolues, en l’occurrence la préservation de l’ordre public et la protection des personnes et des biens, a indiqué Mustapha El Khalfi, porte parole du gouvernement, dans un communiqué lu lors d’un point de presse tenu à l’issue du conseil.

Akhbar Al Yaoum :

• Les Marocains de la diaspora sont estimés à plus de 5 millions de personnes, et se répartissent sur une centaine de pays. Par catégories d’âge, les Marocains du monde sont majoritairement plutôt jeunes : 70% d’entre eux ont en effet moins de 45 ans. « 85% des Marocains de la diaspora se trouvent en Europe, alors que la France demeure le premier pays d’accueil avec 1,25 million de nos concitoyens qui y vivent », a indiqué Abdelkrim Benatiq, ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration. La France, est suivie par l’Espagne, l’autre partenaire de choix du Royaume, avec 880.000 Marocains, puis la Belgique avec 700.000. De plus, 460.000 Marocains résidant en Belgique sont également détenteurs de la nationalité belge, a-t-il souligné. Pour Saâd Dine El Otmani, Chef du gouvernement, l’opération Marhaba est unique en son genre au niveau mondial du fait de son volume et de son importance. • Khalid Samadi, secrétaire d’Etat chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a souligné que le dialogue avec les étudiants de la faculté de médecine restera ouvert jusqu’à ce que soit trouvée une solution acceptée par toutes les parties. Samadi, qui s’exprimait lors d’une rencontre à Tanger, a souligné que le ministère en charge de l’enseignement supérieur veille à dispenser un enseignement de qualité aux étudiants en médecine et à leur permettre de passer les examens dans de bonnes conditions. La Coordination des étudiants a décidé de boycotter les examens et de recourir à plusieurs modes d’action pour faire valoir leurs revendications.

Al Ahdat Al Maghribia :

• L’utilisation des pesticides en agriculture constitue non seulement une menace pour les agriculteurs mais aussi pour les citoyens. Le non-respect des normes d’hygiène et l’absence des mesures de contrôle seraient derrière cet état de fait. « L’utilisation arbitraire de ces produits toxiques cancérogènes seraient à l’origine de l’apparition de nouveaux cas de cancers, des troubles du système immunitaire et des malformations congénitales », indiquent plusieurs rapports. Par ailleurs, la préfecture de police de Casablanca a mobilisé les Caïds et les Pachas pour collaborer avec les services de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires afin de lutter contre la propagation des cochenilles, des insectes qui ont détruit plusieurs hectares de cactus.

• Le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, département de l’Éducation nationale, a décidé d’avancer la date de l’annonce des résultats de l’examen national unifié du baccalauréat au titre de la session ordinaire de juin 2019 au dimanche 23 juin au lieu du mercredi 26 juin. Cette décision s’explique par la facilitation de l’opération de correction grâce à l’usage d’un système informatisé pour la gestion et la saisie des notes des examens du baccalauréat dans les centres de correction, selon le ministère.

Al Alam :

• Alors que le nombre de radars fixes ne dépasse pas 140, dont 20 appareils en panne, les nouveaux radars annoncés par le ministère de l’équipement et du transport ne seraient pas opérationnels avant 2021. Plusieurs raisons expliquent ce report. Certaines sont purement techniques alors que d’autres se rapportent à leur emplacement, selon des sources du journal. En attendant la mise en service de ces radars, le ministère s’apprête à lancer des appels d’offres pour atteindre son objectif de disposer de 1200 radars.

• A l’occasion du lancement de la 2ème phase du Programme « Forsa pour tous 2019-2022 », Saïd Amzazi, ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a dressé un bilan sombre sur le décrochage scolaire. «29,3% des jeunes recensés en 2017, âgés entre 15 et 24 ans, n’étaient ni à l’école ni à l’emploi, indique un rapport se rapportant à ce sujet. En 2018, le taux de chômage a atteint 26% parmi ces jeunes, alors que celui des diplômés en formation professionnelle s’est chiffré à 23%.

Rissalat Al Oumma :

• Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé à la plateforme industrielle intégrée « Atlantic Free Zone », dans la commune d’Amer Saflia (province de Kénitra), la cérémonie d’inauguration de l’écosystème du Groupe français « PSA » au Maroc, un projet qui stimule le développement du secteur national de l’automobile et illustre l’excellence du « Made in Morocco ». Le Souverain a, à cette occasion, procédé à l’inauguration de la nouvelle usine du Groupe PSA, d’une capacité de production annuelle de 100.000 véhicules et moteurs associés, et au lancement des travaux d’extension de ce complexe industriel de dernière génération, dont la capacité de production sera doublée avant même 2023 – date prévue pour la réalisation de cet objectif – et qui générera, à terme, 4.000 postes d’emplois.

• Menacée de faillite à cause de ses dettes, estimées à près de 40 milliards de dirhams, la société des autoroutes du Maroc a réussi à se redresser. Anouar Ben Azzouz, directeur général des Autoroutes du Maroc, a affirmé que les réformes financières entreprises par la société depuis trois ans ont contribué à réduire la dette à 1,5%, contre 4,9% avant la réforme. Ben Azzouz, qui s’exprimait devant la commission du contrôle des finances publiques à la Chambre des représentants, a souligné que la société a pour la première fois enregistré un bénéfice net de 45 millions de dirhams en 2017, en plus d’un autre bénéfice net de 104 millions enregistré en 2018.

Al Massae :

• Le Réseau marocain de la défense du droit à la santé et à la vie a appelé le chef du gouvernement et le parlement marocain à faire un audit global du système du médicament au Maroc afin de réorganiser ce domaine fondamental dans le système de santé. Cette association a demandé l’audit de tous les volets de ce système, notamment les médicaments fabriqués localement et ceux importés de l’étranger, l’Etat exportateur et les sociétés productrices. Elle a aussi demandé le contrôle de nombreux médicaments en vente sur le marché national, appelant à mettre un terme à toute pratique visant à s’enrichir au détriment de la santé du citoyen.

• Les services de la sûreté nationale, la gendarmerie royale et les forces auxiliaires ont mobilisé plus de 5000 éléments pour assurer le retour des Marocains résidant à l’étranger. La Fondation Mohammed V pour la Solidarité et d’autres institutions participant à l’opération Marhaba ont mobilisé plus de 1000 cadres, dont 291 personnes parmi le staff médical et 800 assistants sociaux. Et pour parer à toute éventualité, notamment la forte pression sur les bateaux, le ministère de l’Equipement et du transport a ajouté deux autres bateaux, pour atteindre un total de 28 bateaux destinés à cette opération.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a appelé à une révision globale du système des mécanismes de financement du secteur de la santé, soulignant la nécessité d’accélérer la mise en œuvre des réformes structurelles pour améliorer l’offre des soins. Intervenant lors d’une rencontre sur le financement de la santé au Maroc, Younes Ben Akki, secrétaire général du CESE, a révélé plusieurs tares empêchant la mobilisation et l’efficacité des financements nécessaires à la gestion du système de santé. Le budget alloué au secteur de la santé, qui est de 6%, reste en dessous de la norme recommandée par l’Organisation mondiale de la santé, en l’occurrence entre 10 et 12%. Ben Akki a estimé que le faible financement est le principal facteur qui jugule l’évolution de ce secteur.

• Le chef de gouvernement, Saâd Dine El Otmani, a souligné que le Maroc a accumulé, au cours des dix dernières années, de nombreux succès dans le cadre de l’opération « Marhaba », donnant l’exemple en matière d’accueil et d’accompagnement des MRE lors de leur séjour d’été, et ce à travers un programme national qui conjugue les efforts des différents départements et institutions concernés. S’exprimant à l’ouverture des travaux de la 7ème réunion de la Commission ministérielle chargée des MRE et des Affaires de la Migration, El Otmani a affirmé que l’intérêt vis-à-vis des Marocains à travers le monde est imprégné des valeurs de citoyenneté, puisque ces Marocains sont les ambassadeurs de leur pays, dans leurs pays d’accueil respectifs, rapprochant les autres peuples de la culture et de l’authenticité du Royaume.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.