Une histoire à dormir debout. La brigade touristique de Rabat a appréhendé, jeudi, trois étudiants d’une institution professionnelle privée, dont deux filles, en train d’enregistrer des vidéos avec des commentaires vocaux faisant état de crimes qui n’ont jamais eu lieu.

Âgés entre 18 et 19 ans, les mis en cause filmaient des séquences vidéo sur l’esplanade de la mosquée Tour Hassan à Rabat, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Les séquences mettaient en scène les deux filles assises l’une à côté de l’autre, la mosquée en image de fond, avec quelques mouvements à « connotation sexuelle », accompagnés d’un commentaire vocal prétendant, de façon mensongère, qu’il s’agit de « pratiques perverses » entre filles dans l’une des mosquées du Maroc, selon la même source.

Une enquête a été ouverte à ce sujet avec les trois personnes arrêtées sous la supervision du parquet compétent, afin de déterminer les circonstances ainsi que les tenants et les aboutissants de cette affaire, conclut la source.

Le lecteur se demande : est-ce une tentative pour devenir célèbre sur le Net ou plutôt une escroquerie purement et simplement ?

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.