Ironie du sort, c’était la journée de « La Résistance » au Maroc. Et sans être expert en sémiologie, la tradition chez nous à la peau dure, notamment avec l’image des plats de Méchoui à chaque occasion officielle, qu’on soit en période de « vaches grasses » ou de « vaches maigres », le temps s’est figé.

Ce qui choque: c’est de voir le grand militant de l’USFP, Ssi El Yazghi en train d’attaquer le mouton sans pitié. Lui, qui en 1973, si ma mémoire est bonne, décrivait en termes peu élogieux « la fracture social » et « le fossé » qui séparait les riches dans leurs « cosy villas-palais » et les pauvres dans les bidonvilles. A l’époque, il parlait du couscous qu’on servait aux mendiants devant les villas de Souissi.

C’était lors d’une balade (reportage) en tant que guide éclairé et éclaireur de la télévision française à Rabat. A cette époque, il était « révolutionnaire » et ne mangeait pas le Méchoui et n’habitait pas encore au Souissi dans cette villa chiquement meublée avec un jardin qui ressemble à celui de l’Elysée ou presque…

Quand à l’autre photo avec légende en arabe ci-dessous, elle nous rappelle l’ère soviétique « image sobre et clean » avant le match du Méchoui…

[الاحتفال بيوم المقاومة في بيت الاخ عبد الكريم الزرقطوني نجل الشهيد محمد الزرقطوني و قد حضرته عدد من الشخصيات الوطنية و السياسية و اعضاء من المقاومة و جيش التحرير اضافة الى المندوب السامي للمقاومة و اعضاء جيش التحرير السيد محمد لكتيري. و يظهر في الصورة كل من السيد عبد الرحمان اليوسفي و محمد الشيخ بيد الله و محمد اليازغي و نزار بركة].

N/B: le Dr Biadillah, ancien ministre de la Santé a failli à son devoir de conseiller à son collègue homme politique de faire attention à la viande car le mouton est mauvais pour la santé, semble-t-il.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.