La Confédération africaine de football (CAF) a décidé de faire appel à une société internationale espagnole pour superviser l’application de la VAR (assistance vidéo à l’arbitrage) lors de la Coupe d’Afrique des Nations, qui débutera vendredi prochain en Egypte.

Plusieurs sociétés étaient en lice pour remporter ce marché mais le choix de la CAF s’est finalement porté sur cette entreprise espagnole considérée dans ce domaine  comme l’une des plus grandes au monde.

La société espagnole, indique-t-on, a fait ses preuves dans l’utilisation de la VAR lors des championnats portugais et mexicain ainsi que lors de la « Copa America » qui se déroule actuellement au Brésil.

La technique de la VAR sera appliquée durant la Coupe d’Afrique des Nations à partir des quarts de finale.

L’assistance vidéo, dont l’adoption devait en principe faciliter la tâche aux arbitres notamment lors de matches décisifs, n’a finalement pas résolu tous les problèmes d’arbitrage.   

Lors du match retour de la finale de la Ligue africaine des champions, qui a opposé, il y a quelques semaines, l’Espérance de Tunis au WAC, la VAR n’a été d’aucun secours pour le club casablancais qui n’a pas pu obtenir gain de cause après le refus de son but d’égalisation, l’assistance vidéo s’étant avérée être « en panne ».  

Idem, lors du match Maroc-Espagne en coupe du monde 2018, l’arbitre n’a pas eu recours à la VAR pour vérifier une main de Piqué qu’il n’a pas sifflée et une sortie de but qu’il a signalée comme étant un corner ce qui a poussé Amrabat a lancer : « VAR is bullshit ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.