Dans un entretien inédit avec le journal de son adversaire Taoufiq Bouaachrin, à savoir ‘Akhbar Al Yaoum’ Ilyas El Omari, le leader incontournable du PAM, aborde sans détour, des sujets tabous, y compris la question du Sahara.

+ Ilyas El Omari et la création du PAM

El Omari, dans cet entretien du lundi 4 mai, 2015, révèle qu’il était au début, contre la création de ce parti, ajoutant dans le même contexte qu’il n’a pas assisté à la réunion du « Mouvement de tous les démocrates (PTD)  » à Tétouan qui était organisé pour donner le feu vert à la création du PAM.

« Au début, il n’y avait pas l’intention de la fondation d’un parti… l’objectif était de fournir une plateforme politique à tous les acteurs de la scène politique, à l’exception de ceux attachés à une idéologie confessionnelle tels Justice et Charité , le PJD et les salafistes », affirme El Omari.

Il a également ajouté que la plupart des acteurs politiques ont salué l’idée de ce  mouvement (PTD), tandis que certaines organisations l’ont rejeté; regrettant ainsi le manque d’interaction parmi certains acteurs politiques.

 + Ilyas El Omari et Fouad Ali Al Himma :

El Omari répond à ce qui a circulé dans les médias, que le secret de sa puissance et son influence serait grâce à sa proximité et son amitié avec Fouad Ali El Himma : « Je ne connaissais pas Al Himma ,jusqu’au momeny où je suis devenu présent comme acteur politique et sociale selon mes modestes  moyens à l’époque ».

El Omari, prétend ne pas se cacher contrairement aux autres, en soulignant qu’il y a beaucoup de gens qui préfèrent garder leurs relations qui sont dans des postes de décision, » en secret « .

El Omari a ajouté, dans le même contexte : « J’ai rencontré Fouad Ali El Himma, quand il était ministre de l’Intérieur, afin de négocier avec lui sur un éventail de questions , et je l’ai rencontré quand il a rejoint le parti; mais quand il a choisi d’aller au palais royal j’ai respecté sa décision et j’ai pris une distance comme dans le cas pour un groupe d’amis qui devint conseillers de roi, et si je les rencontre par hasard je les salue ».

+ Le PAM et les coalitions de 2016

Quant aux coalitions politiques, El Omari a confirmé que « le Palais poursuivra ses liens avec le PJD et que le PAM n’a aucune place dans la scène  gouvernementale ni en  2016 ni en 2027 », signalant que « son parti sera présent avec ce qu’il représentera  en 2016 et non pas avec ce que décident les autres, soit un palais ou une baraque ».

El Omari a écarté l’idée d’une coalition de son parti avec le PJD, cependant, il a dit que « la politique est dans sa nouvelle définition, la science des probabilités… », i ndiquant « que même si les deux partis proviennent de deux idéologies différentes, on ne peut pas savoir ce qui peut arriver dans le futur ».

+ Ilyas : la gestion official du dossier du Sahara n’est pas bien

Sur le sujet du dossier du Sahara, El Omari a dit que « le retrait de l’Organisation de l’Union Africain qu’à décidé  feu Hassan II n’était pas la bonne décision ». Et il a ajouté qu’il est le premier à dire ça, ajoutant: « j’assume la responsabilité de mes propos, par ce que l’avocat d’une affaire ne doit pas se retirer, sinon essayer de convaincre l’autre partie. Je respecte beaucoup la présidente de l’Union Africaine comme militante dans le Parti National Sud-Africain , qui a lutté avec Mandela pour la liberté et la justice dans le monde, et je vais la visiter malgré ses positions contre le Maroc… ».

+ Ilyas parle de son nouveau projet médiatique

El Omari, a confirmé que le nouveau projet médiatique qu’il va bientôt  lancer  , et qui a une finalité commerciale et culturelle, et il ne va pas être une  porte-parole du PAM, ni d’une autre parti politique, et ce par ce que ses partenaires dans le projet n’ont aucune affiliation politique, sinon des inclinations commerciales, et il se trouve parmi eux, ceux qui sont contre le projet politique du PAM ». « Au début nous nous sommes mis d’accord sur la décision de rester neutre et de donner la même importance au PAM et à ses adversaires, ainsi, nous allons travailler avec le système anglo-saxon, c’est pour ça que notre projet médiatique va être la voie de ceux qui veulent parler ».

+ Ilyas et les femmes +

El Omari a confirmé son soutien à toutes les femmes, pour qu’elles prennent des postes de responsabilité, ajoutant « je l’ai dis à haute voix, et dans une rencontre à Kelaat Sraghena… j’ai dit que la gestion financière des femmes est beaucoup plus efficace que la gestion des hommes, et même des rapports internationaux ont confirmé que les femmes qui travaillent dans des postes de responsabilité sont plus rentables et moins corruptiblés que les hommes. En ce qui concerne le sujet de Najwa, c’est un honneur que je ne mérite pas, mais au même temps, je veux bien que la femme soit dans la présidence du gouvernement et qu’elle préside les organisations politiques, et pour la première fois dans des élections de la jeunesse d’un parti, il n’y avait pas de candidats, et chaque jeune a choisi le nom qu’il veut ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.