L’ancien Premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia, a été placé, mercredi, sous mandat de dépôt par le juge d’instruction de la Cour suprême et incarcéré à la prison d’El Harrach, dans la banlieue d’Alger, a annoncé la télévision nationale «ENTV».

M. Ouyahia fait partie d’un groupe de 12 anciens hauts responsables du gouvernement poursuivi «pour des faits punis par la loi relative à la conclusion de marchés publics et de contrats contraires à la réglementation et les lois en vigueur», avait précisé la Cour suprême dans un communiqué.

L’ancien Premier ministre a été quatre fois chef de Gouvernement, dont trois sous la présidence de l’ancien Président Abdelaziz Bouteflika (1999-2019), qui a démissionné le 2 avril dernier.

La même source précise que l’ex-ministre Abdelghani Zaalane s’est présenté mercredi à la Cour suprême pour comparaître devant le juge d’instruction.

Elle rapporte également que le Conseil de la Nation a reçu aujourd’hui la demande de la justice pour la levée de l’immunité parlementaire de l’ex-ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, qui occupe actuellement le poste de sénateur du tiers présidentiel.

L’Assemblée populaire nationale a de même reçu une demande de la justice relative à la levée de l’immunité parlementaire de l’ancien ministre Boudjemaa Talai, qui occupe actuellement le poste de député FLN, souligne-t-on.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.