Les autorités marocaines sont sur le point de mettre les dernières retouches à la clôture de barbelés dont elles avaient entamé la pose le long de la frontière avec la ville occupée de Ceuta tandis que le gouvernement espagnol assure qu’il supprimera les lames tranchantes des clôtures autour de Ceuta et de Melilla et mettra en place un système de surveillance électronique sophistiqué dès que le Maroc aurait fini de poser sa nouvelle clôture.

Des sources sécuritaires espagnoles ont indiqué au journal « El Pueblo de Ceuta » que le Maroc est sur le point d’achever la construction du nouveau mur entourant la ville occupée de Ceuta, soulignant que ce nouveau mur de grillage sera haut de 2 mètres et équipé de barbelés emmêlés à son sommet.

Les mêmes sources, citées par alyaoum24, ont précisé que le nouveau mur marocain permettra aux policiers espagnols de se déployer en moins de 7 minutes à l’annonce de toutes tentatives de prise d’assauts du mur par les candidats à l’immigration clandestine.

De leur côté, les autorités espagnoles ont commencé à mettre en place leur nouveau système de surveillance composé de 41 caméras DOMOS, de 11 autres caméras fixes, de 14 nouvelles caméras de haute définition en plus d’une plate-forme de surveillance CCTV très sophistiquée. Il est également prévu la mise en service d’un système de reconnaissance faciale aux postes-frontières des villes occupées qui devra améliorer les contrôles et faciliter le passage à ces postes en évitant leur engorgement.

D’autre part, selon certaines sources, le gouvernement espagnol, dirigé par le parti socialiste, n’entendrait pas supprimer les lames tranchantes des clôtures dans les prochains jours mais après cet été. La pression de l’immigration clandestine de ces dernières semaines a probablement poussé les autorités espagnoles à reporter cette échéance.

+ Pour que les frontières soient sécurisées +

Des sources gouvernementales espagnoles ont indiqué à la presse que la mise en place du plan de renforcement et de modernisation de la frontière terrestre avec le Maroc est en cours d’achèvement, sans donner aucun détail sur la date d’entrée en vigueur du nouveau système de surveillance.

Le gouvernement espagnol avait fixé la date d’enlèvement des barbelés tranchants à février ou début mars et leur remplacement par des dispositifs « moins sanglants » et « plus sûrs » dans le cadre d’un projet espagnol de 33 millions d’euros visant à établir des « frontières intelligentes » à Ceuta et à Melilla.

Le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, avait annoncé, en avril dernier à Melilla, la suppression de la troisième clôture de barbelés, l’enlèvement dans les prochaines semaines des lames tranchantes des deux autres clôtures de barbelés installées le long de la frontière et d’élever jusqu’à 10 mètres de haut les clôtures dans certaines zones vulnérables en plus de la mise en place d’un système moderne de surveillance de haute technologie.

« Pour que les frontières soient sécurisées, nous ne devons pas nécessairement utiliser des moyens préjudiciables, surtout au 21ème siècle, qui est celui de la technologie et du progrès », avait affirmé le ministre espagnol.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.