Une histoire inédite dans les affaires de triche au bac au Maroc. Des gadgets électroniques made-in-USA importés illégalement ont été saisis par la police chez un jeune de 20 ans, lundi 10 juin à Rabat, et ce, quelques heures après le début des examens du baccalauréat, a-t-on appris de source officielle.

« En flagrant délit, un jeune homme de 20 ans a été intercepté en possession de débardeurs noirs unisexe munis d’un dispositif électronique et écouteur sans fil », a affirmé la source, ce mardi, à Article19.ma.

Ce genre de T-shirts discrets seraient destinés aux candidats à la triche lors des examens en cours du baccalauréat , a souligné la même source.

Par ailleurs, l’enquête de la police a pu identifier « une candidate libre qui a acheté un débardeur du même genre pour le même stratagème… », a précisé la source.

A noter que ces deux personnes font actuellement l’objet d’une enquête judiciaire. Le jeune homme dont l’identité n’a pas été révélée est actuellement aux arrêts, alors que l’étudiante est poursuivie en état de liberté provisoire.

Un troisième individu, « le fournisseur » de ces débardeurs introduits de manière illégale au Maroc, serait toujours en fuite, ajoute la même source.

Le Parquet de Rabat a ordonné une enquête minutieuse sur cette affaire de triche gravissime, avant de présenter les malfaiteurs devant la justice, affirme-t-on.

« Chaque année le sujet de la triche au bac remplit les pages des journaux avec dénonciations, menaces, avertissements et arrestations. Il faut rappeler que la triche est tout autant observée dans les universités et les concours. Les techniques de fraude ne cessent de se développer et de s’adapter aux moyens dissuasifs sécuritaires mis en place », a noté le psychanalyste Jaouad Mabrouki.

En fin de compte, n’est-ce pas une affaire d’éducation et valeurs morales de notre société? Une affaire de tous?

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.