Au Maroc, un prêche peu tolérant a déclenché la polémique sur le Net. Et pour cause, le ministère des affaires islamiques a suspendu, lundi, l’imam d’une mosquée à Meknès dont le prêche a provoqué une polémique sur les réseaux sociaux et la colère des habitants des villes de Martil et d’El Hajeb qu’il a implicitement qualifiées de « lieux de débauches ».

Lors de son prêche, vendredi dernier dans une mosquée à Hay Sbata, Abdelaziz Ismaili, qui est professeur des études islamiques à la faculté Moulay Ismail, a parlé des péchés en utilisant l’expression : « Allô le péché où es-tu? A El Hajeb? J’arrive. A Martil? J’arrive… ». Des propos qui ont suscité la colère des habitants de ces deux villes qui avaient manifesté, à El Hajeb au siège de la municipalité, et à Martil, sur les réseaux sociaux, appelant l’imam à présenter des excuses.

Hicham Bouanan, président de la commune de Martil et avocat au barreau de Tétouan, a vivement critiqué sur Facebook le prêche de l’imam, qualifiant d’offenses et d’insultes les propos de ce dernier à l’égard des deux villes concernées et à la réputation de leurs habitants.

Il s’est également dit étonné que de tels stéréotypes négatifs soient propagés dans une mosquée. « Est-il acceptable d’entendre ce type de stéréotypes injustes et d’images stéréotypées dans une mosquée alors qu’on y vient pour prier ? Donner des conseils en diffamant autrui n’est-il pas inacceptable par la religion musulmane? », s’est encore interrogé le responsable de la ville de Martile.

Il a, en outre, estimé que les propos de l’imam ont finalement permis aux fidèles « malheureusement » de découvrir son « bas niveau de connaissances en religion et culturel », conseillant à ce dernier à se reprendre, de présenter au plus vite des excuses et de se conformer aux exigences de son travail « avant que ne se multiplient vos erreurs et que les minbars ne deviennent une arme entre les mains d’ignorants pour tuer la réputation de ceux qu’ils veulent ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.