Fawzi Kakjaa est très en colère. Et pour cause, le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) et vice-président de la CAF, a déclaré qu’il y a « une pieuvre de la corruption » qui contrôle le football africain, et ce, dans un commentaire sur « « l’incident » du match du Wydad Casablanca contre l’Espérance, qui s’est terminé injustement en faveur de l’équipe tunisienne.

« Nous sommes en train de lutter contre une pieuvre de la corruption du football.. Nous ne sommes pas en train de corriger des erreurs d’arbitrage, ni en train d’évaluer le travail d’une personne en particulier » a déclaré Lakjaa lors de la réunion, ce samedi, avec les membres du bureau du Wydad, selon le site arabophone Hespress.

Lakjaa a souligné que le Wydad a subi « une injustice » à l’aller et au retour, et que de toute façon « pas besoin que cette injustice soit mise aux enchères … mais nous n’hésiterons pas une seconde pour prendre toutes les décisions appropriées pour défendre clairement les intérêts du ballon national… et si cela nécessite une escalade, je serai le premier à agir ».

Parlant des méchantes réactions du commentateur tunisien de la chaîne qararie BeIN, Lakjaa a affirmé :
« Je ne le connais pas … est-il un agent immobilier, un ancien joueur ou un analyste sportif? »

Et d’ajouter : « Il s’attaque aux officiels du football… Je… et je pense que son message par l’intermédiaire de la chaîne sportive m’était adressé »

Lakjaa a affirmé que « des mesures légales » ont été prises à cet égard.
Le bureau administratif de la Fédération royale marocaine de football se réunit avec les dirigeants du Wydad dans l’attente de décisions décisives, ajoute la même source.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.