A fake news. Mustapha El Khalfi, ministre délégué chargé des relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, a indiqué jeudi que tout remaniement ministériel au Maroc est encadrée par des dispositions constitutionnelles, qu’il s’agisse de la procédure relative à la proposition des ministres ou à leur désignation.

El Khalfi, qui répondait à l’issue du conseil de gouvernement, à une question sur les rumeurs de remplacement du ministre Abdelouafi Laftit par Zineb El Adaoui à la tête du ministère de l’Intérieur, a ajouté que les informations qui ne proviennent pas des institutions constitutionnelles concernées « ne doivent en aucun cas être considérées ».

Pour rappel, le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit observe une période de convalescence après une intervention chirurgicale urgente sur le cœur en France, selon des sources concordantes.

La rumeur sur le remplacement de Laftit par El Adaoui, qui est directrice de l’inspection générale de l’administration territoriale, a fortement circulé ces derniers jours sur les réseaux sociaux et a suscité des réactions mitigées.

La question qui se pose en fait : pourquoi la rumeur a-t-elle ciblé cette dame en poste à l’Intérieur?

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.