Deux hommes ont ouvert le feu dimanche soir au Texas aux abords d’un concours de caricatures représentant le prophète Mahomet avant d’être abattus par la police, qui n’a fait aucun commentaire sur leurs motivations.

La fusillade s’est produite à Garland, dans la banlieue de Dallas, sur le parking du Curtis Culwell Center où se tenait, en présence de Geert Wilders, figure de l’extrême droite néerlandaise, un concours de dessins sur le thème du prophète de l’islam.

Le contexte rappelle les attentats menés en Europe contre les auteurs de caricatures du prophète de l’islam, notamment la fusillade du 7 janvier dans les locaux de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo puis les attaques du 14 février à Copenhague, mais la police n’a fourni aucune précision sur l’identité des deux agresseurs.

Arrivés en voiture alors que la manifestation était sur le point de se terminer, les deux hommes ont ouvert le feu à l’arme automatique sur le parking du centre, touchant à la jambe un officier chargé de la sécurité, avant de tomber sous les balles de la police.

Un des deux suspects, blessé dans un premier temps, a tenté de s’emparer d’un sac à dos avant d’être tué par les forces de l’ordre, a raconté sur CNN le maire de Garland, Douglas Athas.

Le véhicule des deux tireurs a été passé au crible et des artificiers ont sécurisé le secteur.

Quelque 200 personnes se trouvaient encore à l’intérieur des locaux. Elles n’ont réalisé ce qui se passait que lorsque la police a pénétré dans le bâtiment pour leur demander de rester à l’intérieur.

Article19.ma/Reuters

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.