Les habitants du quartier Rmila à Ain Chock ont vécu jeudi soir un véritable film d’action après que les proches d’un trafiquant de drogues aient tenté de libérer de force ce dernier des mains des policiers venus l’arrêter.

Selon le quotidien Assabah, l’altercation violente entre les proches du dealer et les policiers n’a pris fin qu’après plusieurs tirs de sommation de la part des agents qui devaient arrêter le mis en cause suite à un avis de recherche lancé à son encontre pour son implication dans le trafic de drogues et de psychotropes.

La même source a ajouté qu’afin d’empêcher les policiers d’arrêter cet individu aux antécédents judiciaires, les proches de ce dernier ont bloqué les ruelles menant à son domicile, ce qui a nécessité un renfort des forces de maintien de l’ordre pour mieux maîtriser la situation et procéder à l’arrestation du mis en cause.

Cependant lors de l’escorte du suspect par la brigade chargée de l’enquête, ses connaissances et des membres de sa famille se sont violemment opposés à son arrestation, mettant en danger la vie des policiers et des passants : jets de pierres et de bouteilles en verre à partir notamment des terrasses des maisons voisines, l’objectif étant de déstabiliser les éléments de la police et de permettre au trafiquant de prendre la fuite.

Afin d’éviter que la situation ne dégénère encore davantage et ne menace la vie des passants, les policiers ont été contraints de faire usage de leurs armes de service en tirant 9 balles de sommation dont 2 ont touché le frère du mis en cause et une de ses connaissances.

Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale, le danger émanant des suspects a été neutralisé et le suspect recherché a été placé en garde à vue alors que les deux blessés ont été placés sous surveillance médicale, en attendant la conclusion de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.