Au moment où les bruits courent sur l’après Benchamach et que se dessine à l’horizon une lutte impitoyable entre Abdellatif Ouahbi, Mohamed Cheikh Biadillah et Mustapha Bakouri pour prendre la direction du Parti authenticité et modernité (PAM), un groupe de jeunes, avec à sa tête Fatima Zahra Mansouri, a lancé un « appel de l’avenir » pour une “véritable démocratie” au sein du parti, “la fin des conflits internes, et l’unification des rangs” en vue d’affronter le courant conservateur mené par les islamistes du PJD et ce dans la perspective des élections législatives de 2021.

A l’approche de la fin du mandat de Benchamach à la tête du parti du tracteur dans les mois à venir (Juillet) et alors que ce dernier fait face à de vives critiques de la droite et de la gauche du parti, il semble que l’avocat controversé, Abdellatif Ouahbi, aura plus de chances que ses rivaux « vu le vaste réseau de ses relations, son courage et son expérience politique au sein du mouvement de la gauche », d’autant plus qu’il n’a jamais assuré la responsabilité du secrétariat général depuis la création du parti du tracteur en 2008, selon un analyste politique.

Dans cet appel, dont une copie est parvenue mercredi à article19.ma, les signataires invitent tous les membres du parti, « sans distinction ou exclusion aucune à une réflexion sereine et responsable pour une vision stratégique globale en vue d’un nouveau départ avec une perspective ambitieuse et inclusive de toutes les composantes vives du parti afin de parfaire son édifice institutionnel ».

Ils estiment que les conflits que vit le parti empêchent l’adoption d’approches démocratiques pour résoudre les différends internes, en ce sens que le sectarisme et les facteurs  subjectifs ainsi que les intérêts personnels ont pris le dessus sur les intérêts du parti et de la nation ce qui constituent, selon eux, une perte de temps et des énergies.

+ Retour à l’esprit fondateur +

Pour les signataires de l’appel, la crise que connaît le parti n’est pas conjoncturelle mais « structurelle » et sa solution « exige un courage historique » et des propositions « réalistes » qui tiennent compte des générations qui ont cru en ce « projet politique national ambitieux ».

« Le parti n’a pas à retourner aux arrangements tactiques » autant que « nous avons besoin du retour à l’esprit premier de la fondation avec le renouvellement de nous-mêmes à travers le renouvellement des structures du parti en raison des développements et des mutations profondes intervenus dans la société », soulignent-ils.

« En tant que génération de politiques qui ont rejoint par conviction et confiance le projet PAM », ils se déclarent « mobilisés pour l’immuniser contre toute destruction ou mainmise », relevant que la sortie de la crise pour le parti dépend essentiellement de trois éléments fondamentaux : « Une démocratie interne et une gestion régionale du Parti comme choix stratégique, le  renouvellement des élites nationales et locales du Parti et l’ouverture sur une nouvelle génération de leaders politiques, et, troisièmement, l’unification du rang démocratique moderniste comme préalable pour renforcer les acquis de la transition démocratique escomptée ».

« L’appel de l’avenir » porte les signatures de Fatima Zahra Mansouri, présidente du Conseil National du Parti, Salaheddine Aboulghali, membre du bureau politique, Mohamed Soloh, membre du bureau politique, Cherkaoui Roudani, membre du conseil national, Rachid El Abdi, Député, Najoua Koukouss, membre du bureau politique, Aziza Chekaf, députée, Sarhane Lahrach, membre du bureau fédéral, Souleimane Tijrini, membre du Conseil National, Ghita Badroun, députée, Fettah Akhiat, membre du bureau fédéral, Hicham Airoud, membre du bureau fédéral, et Mehdi Bensaid, membre du bureau fédéral.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.