C’est la loi du Talion comme on dit. Le comédien déchu Gad Elmaleh se retrouve une nouvelle fois dans de sales draps, mais en tant que sujet de dérision cette fois-ci, à la cérémonie annuelle des récompenses du théâtre français  » La nuit des Molières « .

L’épicentre de cette moquerie ? le plagiat présumé. Que ça ait été prouvé ou démenti, peu importe .. tout homme de scène doit être conscient du retour de flamme quant à ce genre de pratique, du moins la réaction de ses followers : « qui aime bien châtie bien ».

+ Oeil pour oeil, dent pour dent +

L’humoriste Alex Vizorek, présentateur et accessoirement maitre de cérémonie, a tenu à tacler gentiment Gad Elmaleh en reproduisant mot à mot quelques unes de ses vannes dans un décor rappelant les vidéo-montages de Copycomic, le justicier de l’humour qui a connu récemment une notoriété fulgurante sur la toile.

Le comédien belge a aussi tenu à reprendre les excuses bidons, ou plutôt les prétextes de l’humoriste franco-marocain concernant le vol de gags, insinuant que  » les observations n’appartiennent à personne  » et que pomper une icône, en l’occurrence Jerry Seinfeld, c’était plutôt lui rendre hommage.

Qui croire ?

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.