Une histoire à dormir debout. La charmante Anna Sorokin, qui se faisait passer pour une « richissime héritière » Américaine et qui a passé ses dernières vacances avec ses amis à La Mamounia, à Marrakech, a été condamnée, jeudi dernier par un tribunal de New York, à plusieurs peines de prison allant de 4 à 12 ans pour de nombreux délits de « fraudes et d’escroquerie ».

Mlle Sorokin disait qu’elle était nommée Anna Delvey, une riche allemande héritière de 60 millions de dollars.

Le photographe Jesse Hawk a indiqué au site américain « Inside Edition » qu’il avait filmé son voyage au Maroc avec deux amis de la haute société. Elle appréciait les bonnes choses de la vie, selon Hawk. « Elle aimait avoir des majordomes et des voitures qui l’attendaient, ainsi que des servantes et tout le reste », a affirmé Hawk. Pendant le voyage, ils ont bu de bons vins et le plus cher des champagnes. Elle a appelé un hélicoptère pour la transporter à l’aéroport de Casablanca.

Tout le monde, y compris Hawk et ceux du voyage au Maroc, pensait qu’elle était une riche héritière avec des millions de dollars en banque, mais après son retour chez elle à Manhattan, tout s’est effondré. Anna Delvey s’est révélée être Anna Sorokin, fille d’un chauffeur de camion russe sans un sou à son nom.

Sorokin a été condamnée jeudi dernier à une peine de quatre à douze ans d’emprisonnement pour plusieurs délits de fraude, pour avoir escroqué des membres de l’élite new-yorkaise parmi des milliers d’autres personnes pendant presque un an.

+ « Juste mensonge après mensonge, après mensonge… » +

Son récent procès a attiré l’attention de nombreuses personnes, qui n’arrivent toujours pas à comprendre comment elle a été capable de ruser aussi longtemps.

Mais Hawk avait quand même des soupçons. « Lorsque les cartes bancaires de quelqu’un ne fonctionnent pas où qu’il aille, c’est un peu bizarre », a-t-il dit.

Il a souligné qu’elle donnait excuse après excuse, reprochant à des personnes de fausser les chiffres ou de rendre les systèmes inutilisables. Personne ne l’a jamais vraiment questionné.

« Juste mensonge après mensonge après mensonge », a-t-il dit à propos de son séjour au Maroc avec Sorokin.

Pour sa part, Sorokin reste provocante à la suite de sa condamnation. « Le problème, c’est que je ne regrette rien », a-t-elle déclaré au New York Times lors d’un entretien en prison la semaine dernière avant sa condamnation. « Je mentirais à vous et à tout le monde et à moi-même si je disais que je suis désolée pour quoi que ce soit ».

Lorsqu’on lui a demandé si elle recommencerait, elle a répondu: « Oui, probablement. »

La fausse mondaine d’origine russe, rappelle-t-on, avait emmené une de ses amies, Rachel DeLoache Williams, en vacances dans le prestigieux palace La Mamounia au Maroc. Cependant, au moment de payer la facture salée de 62 000 dollars, elle a réussi à convaincre sa victime que la carte de crédit américaine avait été refusée pour des raisons techniques seulement. Williams s’est occupée de la facture sur la promesse d’être remboursée plus tard par la riche héritière russe.

Dans une interview avec le magazine Vanity Fair, Williams a décrit en détails comment Mlle Sorokin a utilisé son charme pour amener les gens à croire en elle et in fine à réaliser ses rêves et ses fantasmes.

« Elle est entrée dans ma vie avec des sandales Gucci et des lunettes Céline et m’a montré un monde glamour et sans les tracas de la vie à l’hôtel, des dîners Le Coucou, des saunas infrarouges et des vacances marocaines », affirme Williams. « Et puis elle a fait disparaître mes 62 000 dollars ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.