Politique. Chaque Ramadan, le PJD évoque une histoire de « normalisation avec Israël », en commençant par les importations de dattes… Cette année, il y a une changement de registre car le groupe parlementaire du Parti justice et développement (PJD) à la Chambre des représentants, a reproché au ministre de la Santé, Anas Doukkali, la « normalisation avec Israël », soutenant qu’une société israélienne travaillant dans le secteur de la santé est présente au Maroc.

« Le Maroc assiste à une percée sérieuse et à une normalisation avec l’ennemi sioniste dans le domaine de la santé à travers la présence de produits et de représentants d’une société israélienne du nom de MIS Implants », a affirmé Ahmed El Haiki, membre du groupe PJD, lundi lors de la séance hebdomadaire des questions orales.

Selon le parlementaire, dont le propos ont été relayés par des médias casablancais, « cette société parcourt le Maroc grâce à un intermédiaire » qui est un dentiste marocain. Il a estimé qu’il s’agit d’un « précédent grave et soulève des questionnements quant à la partie qui a autorisé une activité contraire la politique du pays ».

De son côté, le PJDiste Khalid Bouqarai a indiqué qu’il a fait des recherches sur cette société et qu’il a découvert qu’elle est basée en Israël, appelant le gouvernement à faire face avec fermeté à toute tentative d’infiltration israélienne aussi bien dans le domaine de la santé que dans ceux de l’art, de la culture ou du sport.

image.png

+ Pas de société israélienne de ce nom à Casablanca +

Pour sa part, Aicha Lablak, députée du Parti du progrès et du socialisme (PPS) auquel appartient le ministre Doukkali, a vivement critiqué son homologue El Haiki pour avoir divulgué le nom de la société concernée ce qui constitue une publicité alors qu’il demande d’incriminer la normalisation.

En réponse, le ministre de la Santé a affirmé qu’il avait examiné la liste des fournitures médicales importées et qu’il n’a pas trouvé le nom de la société évoquée par le député.

Il a ajouté que « les fournitures médicales sont incluses dans l’offre hospitalière conformément à la loi 84.12 relatives aux dispositifs médicaux ».

Anas Doukkali a souligné qu’environ 5000 fournitures médicales sont enregistrées chaque année et que « la loi prévoit le pré-enregistrement de toutes les fournitures médicales et impose à tout organisme de produire, d’importer ou de distribuer des dispositifs médicaux avant d’en référer à l’administration ».

Selon les données disponibles sur Internet, la société concernée, est établie depuis 1995 dans la zone industrielle de Shlomi au nord d’Israël et est active dans plusieurs pays dans le domaine des produits de médecine dentaire. Sur son site officiel, la société israélienne affirme qu’elle est présente au Maroc à travers la société « JAT implants », basée à Casablanca et spécialisée dans les produits de médecine dentaire, selon les mêmes sources..

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.