La IIème République en marche en Algérie. En plein Ramadan et malgré un temps peu clément, les manifestants n’ont pas désarmé en ce 12ème vendredi consécutif de la colère.

A 14h54, Bordj Bou Arreridj, la « capitale » du Hirak, impressionne toujours. Les manifestants, très nombreux, munis de drapeaux, défilent dans le centre-ville, a rapporté le site algérois TSA.

Ce n’est que le début de la marche, après la sortie des mosquées, suite à la prière de ce vendredi 10 mai 2019.

« Sacré vendredi ! : Ni Ramadhan ni Gaïd Salah n’arrêteront la mobilisation du peuple » qui demande un vrai changement en Algérie, souligne El Watan dans sa version électronique.

Gaïd Salah est le chef d’Etat major et l’homme fort du régime en place depuis la chute de Boutefilka. Toutefois, il est de plus en plus contesté par la rue et inspire de moins en moins confiance aux civils et la classe politique qui veulent une rupture totale avec le passé où l’armée était la clef de voûte.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.