La purge a touché cette fois-ci une figure emblématique de la gauche algérienne, Louisa Hanoune. Elle a été placée, ce jeudi 9 mai, sous mandat de dépôt par le procureur du tribunal militaire de Blida, a rapporté le site TSA.

Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des Travailleurs (PT) a été convoquée dans le cadre de l’enquête sur Saïd Bouteflika, Toufik et Tartag pour « atteinte à l’autorité de l’armée » et « complot contre l’autorité de l’État », selon la même source.

Said Bouteflika, frère du président déchu et les deux généraux, Taoufik et Tartag sont en état d’arrestation depuis une semaine.

« Louisa Hanoune est arrêtée pour ses positions politiques », affirme de son côté le PT, qui a qualifié de « dérive gravissime » la mise en détention préventive de Louisa Hanoune par le tribunal militaire de Blida.

Elle a été incarcérée après avoir répondu à une convocation du juge d’instruction « comme témoin », ajoute la même source.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.