Une policière chargée de surveiller la voie publique (ASVP), de la ville de Nice, a été condamnée, mardi dernier, à 5 000 euros d’amende, dont 2.000 avec sursis. Son tort: avoir travaillé au noir pour le compte d’une princesse saoudienne, a rapporté le quotidien régional « Nice-Matin ».

Selon une enquête minutieuse, la jeune policière, âgée de 32 ans, a été trahie par la géolocalisation de son téléphone portable. Il l’a enregistré à maintes reprises dans le domicile de la princesse en question.

La policière française aurait travaillé pour cette dernière pendant « des périodes de congés et d’arrêts maladie ». Une activité pourtant interdite par sa qualité d’agent de la fonction publique.

L’investigation a permis la saisie, au domicile de la mise en cause, d’une somme de 2.000 euros en liquide.

Lors du procès au tribunal de Nice, la policière a expliqué avoir accompagné la saoudienne dans « ses démarches lorsqu’elle quittait sa ville, mais a nié avoir assuré sa sécurité », a indiqué Sputnik News.

Une procédure disciplinaire en interne serait ouverte et pourrait mener jusqu’à la révocation de la jeune policière, a indiqué le quotidien français.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.