En Tunisie, c’est un scandale médiatique qui a causé la perte du directeur de la première chaîne publique « Al-Watania 1 ». Et pour cause, Mohamed Lazhar Fares a été démis de ses fonctions, ce mardi 7 mai 2019, après la diffusion, au 1er jour de Ramadan, d’une vieille émission religieuse chantant les louanges du dictature déchu.

Selon un communiqué officiel repris par les médias tunisiens, l’emission religieuse en question, diffusée lundi à l’occasion du premier jour de Ramadan, qui a été apparemment récupérée dans les archives de la chaîne. Elle contenait un serment d’un prédicateur encensant l’ex-président déchu Ben Ali et sa femme Leila Trabelsi.

La chaîne Al-Watania 1 a décidé de diligenter « une enquête administrative » dans cette affaire afin de déterminer « les responsabilités de chacun », a ajouté la même source.

Le 14 janvier 2011, Ben Ali et son épouse ont pris la poudre d’escampette pour se réfugier en Arabie Saoudite, quand le peuple est sorti dans les rues de Tunis pour demander des comptes au dictateur et sa clique qui ont régné avec une main de fer sur le pays du jasmin et ce depuis le 7 novembre 1987, suite un coup d’État contre le président Habib Bourguiba.

+ Extrait des louanges du prédicateur +

[وردد الشيخ في مقطع الفيديو “نسأل العلي القدير أن يجعل هذا الشهر مباركا على سيادة الرئيس زين العابدين بن علي وحرمه الفاضلة السيدة ليلى بن علي”.

وأردف مسترسلا “نرجو لبلادنا العزيزة تونس أن تعيش الأمن والسلام والأمان في ظل قيادة ابنها البار والنزيه والمخلص والوفي سيادة الرئيس زين العابدين بن علي التي رأت بلادنا الخير على يديه”.]

Cette prière qui date d’une époque révolue a fait le pain béni des internautes tunisiens et qui les ont tourné en blagues et moqueries.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.