Rien ne va plus au sein du Parti authenticité et modernité (PAM) dont les travaux de la 24ème session du conseil national ont démarré, dimanche matin à Rabat, sur fond de disputes verbales entre certains de ses membres qui ont failli, par moment, en venir aux mains.

Selon le site arabophone barlamane.com, qui cite une source bien informée, une des premières altercations verbales a été enclenchée à propos d’un différend sur le déroulement des travaux du conseil national du parti en l’absence de sa présidente Fatima Zahra Mansouri, en ce sens que le courant du secrétaire général du PAM, Hakim Benchamach, voudrait que l’un des anciens secrétaires généraux du parti assure la présidence de cette instance alors que d’autres membres voudraient que ce soit un membre du bureau politique qui fait l’unanimité.

La même source a ajouté que certains membres du conseil national du PAM originaires des provinces du sud ont déversé leur colère sur le secrétaire général du parti en s’interrogeant sur le choix d’un membre du bureau politique pour prendre la place à la tribune aux côtés de Hassan Benaadi, Mehdi Bensaid, Ahmed Akhchichine, Abdelmoutaleb Amiar et Cheikh Biadillah, exigeant que cette personne, qui, selon eux, ne représente pas les provinces du sud, quitte la tribune de la présidence. Des échanges virulents s’en sont suivis et ont failli dégénérer entre des PAMistes des régions du sud et ceux du courant de Hakim Benchamach.

Par ailleurs, selon la même source, la plupart des membres du conseil national du PAM ont rejeté la liste des membres de la commission préparatoire du prochain congrès du parti, liste qui a été élaborée la veille par Mohamed Hamouti et Samir Koudar en coordination avec Hakim Benchamach et les signataires de « l’appel à la responsabilité » lors d’un dîner offert par le secrétaire général du parti. Des voix se sont ainsi élevées exigeant l’élection du président et des membres de ladite commission.

Parmi les anecdotes des travaux du conseil national du PAM l’appel d’un des dirigeants du parti, Abdellatif Ouahbi, qui a invité les participants à lire la Fatiha pour le repos de l’âme des ouvrières victimes de l’accident meurtrier survenu récemment à Agadir avant qu’un autre membre du PAM lui rétorque qu’ « il faudrait lire la Fatiha plutôt sur le parti ».

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

  1. A savoir comment et d’où sont venus les membres du PAM, arrivistes et certains fashos sur les bords on ne serait pas étonné de la pagaille qui règne actuellement au Parti PAM ( plutôt club pan ) . Rien ne les unit cette racaille à part chercher à gouverner et à sucer le sang du pays et des Marocains!!
    Une fois loin des leviers de pouvoir leur raison d’être elle même est Sapée !
    Il est de même du parti de Akhennouch … du jour au lendemain celui-ci devient un politicien… surtout depuis que les gens sous ses ordres ont moulu le martyre du pain Mihcine Fikri dans une Bene d’ordure …peut-être chercherait il a avoir le pouvoir pour effacer des annales du Maroc cette honte …. qui vivra verra ! Wassalam wa ramadan Karim pour ceux qui souffrent par la politique de ces vautours ..

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.