Une information au conditionnel. En Algérie, Said Bouteflika, le frère du président déchu ainsi que les Généraux Toufik et Tartag, deux anciens patrons des services de renseignements auraient été arrêtés par les services de sécurité, selon le site d’information algérien TSA.

Le site Tout Sur l’Algérie (TSA) qui cite « des sources sûres » que les trois hommes forts d’Abdelaziz Bouteflika « sont actuellement auditionnés par les services de la DGSI », dans le cadre de l’enquête sur leurs activités, qui ont été dénoncées par le chef d’état-major de l’ANP Ahmed Gaïd Salah.

Au mois d’Avril, lechef d’état-major de l’ANP avait accusé également, sans le nommer, Saïd Bouteflika d’être à la tête de « la issaba » (la bande criminelle) qui a confisqué le pouvoir présidentiel, ajoute la même source.

Selon le général à la retraite, Khaled Nezzar, le frère cadet de l’ex-président Bouteflika, voulait « instaurer l’état d’urgence ou l’état de siège, et avait même envisagé de limoger Gaïd Salah ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.