L’habit ne fait pas le moine ni la nonne non plus, dit-on. Et pour cause, Mlle Sorokin, qui a pris le nom d’Anna Delvey, a longtemps prétendu être une riche héritière russe d’une fortune de 67 millions de dollars. Anna a pu utiliser son faux statut pour tromper plusieurs de ses amants, amis et même des établissements bancaires New Yorkais afin de financer son style de vie somptueux et extravagant des mille et une nuit.

A un certain moment, Sorokin a tenté d’obtenir 22 millions de dollars de la société de gestion de placements Fortress Investment Group, basée à New York. Lorsque la société lui a demandé de verser d’abord un dépôt de 100 000 dollars, elle l’a fait en empruntant de l’argent à la City National Bank.

La fausse mondaine d’origine russe, et qui émigra avec ses parents en Allemagne, a également emmené une de ses amies, Rachel DeLoache Williams, en vacances dans le prestigieux palace La Mamounia au Maroc. Cependant, au moment de payer la facture salée de 62 000 dollars, elle a réussi à convaincre sa victime que la carte de crédit américaine avait été refusée pour des raisons techniques seulement. Williams s’est occupée de la facture sur la promesse d’être remboursée plus tard par la riche héritière russe.

Dans une interview avec le magazine Vanity Fair, Williams a décrit en détails comment Mlle Sorokin a utilisé son charme pour amener les gens à croire en elle et in fine à réaliser ses rêves et ses fantasmes.

« Elle est entrée dans ma vie avec des sandales Gucci et des lunettes Céline et m’a montré un monde glamour et sans les tracas de la vie à l’hôtel, des dîners Le Coucou, des saunas infrarouges et des vacances marocaines », affirme Williams. « Et puis elle a fait disparaître mes 62 000 dollars. »

+ L’histoire de Sorokin a incité Netflix à l’adapter au cinéma +

En réalité, la vie de Sorokin est loin de celle de son personnage d’Anna Delvey. Elle est née en 1991 dans un village près de Moscou, en Russie.

En 2007, alors qu’elle n’avait que 16 ans, ses parents ont décidé de déménager à Cologne, en Allemagne, pour commencer une nouvelle vie. L’adolescente a été décrite par ses amis comme étant timide et ayant du mal à apprendre à parler allemand.

Après avoir étudié en France et au Royaume-Uni, Sorokin a commencé à créer son personnage de riche collectionneuse d’art. Elle a même créé la « Fondation Anna Delvey », une fausse organisation dans laquelle elle a invité de riches bailleurs de fonds à investir.

Beaucoup de ses anciens amis et investisseurs ont noté comment les projets de Sorokin leur ont été présentés. Certains d’entre eux ont commenté la manière avec laquelle la prétendue héritière utilise des captures d’écran mal éditées de documents bancaires afin d’obtenir des emprunts.

En dépit de son manque apparent d’attention aux détails, certains observateurs pensent que cela aurait même pu aider à convaincre ses victimes qu’elle n’était qu’une autre fille riche et désemparée et non pas une talentueuse arnaqueuse.

Lors du procès de Sorokin, son avocat a tenté de rejeter les faits qui lui sont reprochés en affirmant que sa cliente ne faisait que ce que quiconque aurait fait pour survivre à New York en essayant juste de commencer un « tout nouveau départ ».

L’histoire de Sorokin a incité les studios à l’adapter au cinéma, un film dont Netflix et HBO se disputent les droits.

Anna Sorokin qui s’est introduite dans la haute société new-yorkaise, a été reconnue coupable d’avoir escroqué des centaines de milliers de dollars. Un jury de Manhattan l’ayant déclaré notamment coupable de fraude et de larcin à l’issue d’un procès qui a duré un mois. Elle risque, selon le site américain Tech Times, 15 ans de prison et pourrait être renvoyée dans son pays d’origine en raison de l’expiration de son visa. Le verdict est attendu le 9 mai.

Affaire à suivre…

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.