Avant que le prix de la sardine ne s’envole pendant le Ramadan, le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, a appelé les professionnels à approvisionner suffisamment tous les marchés en sardines, un poisson fortement demandé durant le mois sacré.

Dans une déclaration à la presse, en marge de la réunion intergouvernementale tenue au siège du ministère de l’Intérieur, qui a été consacrée à l’approvisionnement des marchés durant le mois sacré. M. Akhannouch a souligné que tous les produits agricoles sont « disponibles, y compris ceux importés de l’étranger. »

M. Akhannouch a ajouté que les légumineuses, en particulier les pois chiches et les lentilles, sont disponibles sur les marchés marocains, assurant que les prix de ces produits sont inférieurs de 20 à 29% par rapport à ceux de l’année dernière enregistrés au cours de la même période.

En application des hautes orientations royale, le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, a tenu une réunion de coordination, mardi au siège du ministère de l’Intérieur, en vue de s’enquérir des mesures et dispositions nécessaires à même d’assurer le suivi de la situation de l’approvisionnement du marché national et des prix des produits de première nécessité et de renforcer les interventions des services chargés du contrôle et de la protection du consommateur et des mécanismes de coordination entre les différentes administrations et instances concernées aux niveaux central et local, affirme-t-on.

+ Soutenir le pouvoir d’achat des citoyens et de protéger leur santé +

En vue de soutenir le pouvoir d’achat des citoyens et de protéger leur santé, l’accent a été mis, lors de cette réunion tenue en présence du ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, du ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, du ministre de la Santé ainsi que du ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, sur la mobilisation des services de contrôle, toutes compétences confondues, en vue de garantir la transparence des transactions commerciales et de faire face à toutes les pratiques illégales portant atteinte à la stabilité des prix.

Lors de cette rencontre, il a été également décidé de renforcer les opérations de contrôle quotidien comme étant le moyen idoine pour garantir le suivi régulier de la situation des marchés et de faire face, avec la rigueur nécessaire, à l’ensemble des pratiques contraires à la loi et à toutes les infractions enregistrées et de sanctionner tout manquement aux lois en vigueur, indique un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Il a également été convenu, lors de cette réunion, la réactivation au cours du mois sacré de ramadan du numéro de téléphone national « 5757 », qui permet aux citoyens, dans les différentes régions du Maroc, d’entrer directement en contact avec les cellules de permanence créées au niveau des préfectures et provinces, pour la réception de leurs réclamations et remarques sur l’approvisionnement des marchés, la qualité et la sécurité des produits et marchandises mis en vente ainsi que les prix et pour alerter les autorités sur les éventuels cas de fraude et les pratiques commerciales illégales nécessitant l’intervention des pouvoirs publics ou des services de contrôle compétents.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.