Relatives carry coffins of bomb blast victims during a funeral in a cemetery in Colombo on April 23, 2019, two days after a series of bomb attacks targeting churches and luxury hotels in Sri Lanka. - Sri Lanka began a day of national mourning on April 23 with three minutes of silence to honour more than 300 people killed in suicide bomb blasts that have been blamed on a local Islamist group. (Photo by LAKRUWAN WANNIARACHCHI / AFP)

Un scoop. Le Maroc a partagé des « informations sensibles » avec le Sri Lanka, qui ont aidé Colombo à identifier les neuf poseurs de bombes et leurs commanditaires dans l’Etat islamique, a rapporté l’agence de presse indienne IANS.

La même source a ajouté que ces informations ont également été partagées avec l’Inde, sachant que New Delhi et Rabat ayant une coopération étroite contre le terrorisme.

Ces informations ont été fournies aux autorités sri lankaises au cours des 48 heures avant les attaques du dimanche de Pâques qui ont tué près de 360 personnes, a précisé l’agence.

Le Maroc a enregistré des résultats positifs en matière de lutte contre le terrorisme, souligne, par ailleurs, IANS rappelant que le BCIJ a démantelé « 183 cellules terroristes » dans le pays, des cellules qui s’apprêtaient à commettre quelque 361 attaques.

L’agence rappelle également que plus de 3 000 personnes, dont 292 repris de justice, ont été arrêtées par les autorités marocaines au cours de la dernière décennie.

La même source, qui a qualifié de « fort et multidimensionnel » l’accord de lutte contre le terrorisme conclu entre l’Inde et le Maroc, souligne que le royaume a partagé, par le passé, des informations similaires importantes avec des « pays amis » comme la France, l’Espagne et la Belgique.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.