Une vidéo insolite qui a choqué des millions d’américains et se partage depuis une semaine sur le Net. Lors d’une intervention auprès d’étudiants de l’Université A&M du Texas, Mike Pompeo, le chef de la diplomatie américaine n’a pas manqué de provoquer l’enthousiasme et les applaudissements de son auditoire, alors qu’il rappelait son expérience en tant que directeur de la CIA, de 2017 à 2018.

En fait, Pompeo, s’est rendu le 15 avril 2019 dans l’un des établissements universitaires les plus réputés de l’Etat texan, l’Université A&M du Texas. Et dans une démonstration imagée et très relaxe sur les subtilités de la diplomatie américaine, le secrétaire d’État en exercice a rappelé avec fierté son expérience professionnelle avant de débarquer aux côtés de Donald Trump à la Maison Blanche.

« Quand j’étais en début de carrière, la devise était:  » tu ne mentiras pas, tu ne tricheras pas ou tu ne voleras [pas], tu ne toléreras pas non plus ceux qui le font ».

Mais quand j’étais le directeur de la CIA : « nous avons menti, triché et volé. On a été entièrement formés pour ça».

Des propos choquants qui ont retenu l’attention des chancelleries et de beaucoup d’observateurs américains et internationaux. Nombreux sont ceux qui ont pris la peine d’extraire le passage vidéo sur les réseaux sociaux.

Scandalisée par les propos « immoraux » de Pompeo, la célèbre chaîne américaine TruNews a consacré une émission de plus d’un quart d’heure avec 4 intervenants à cette déclaration inédite dans l’histoire de la diplomatie américaine.

Le présentateur de l’émission a dénoncé « les explications » de Pompeo devant de jeunes étudiants, en les décrivant de « honteuses », car elles portent atteinte aux valeurs morales chrétiennes, selon lui. Le présentateur a évoqué des extraits de la Bible qui condamnent le mensonge, la triche et le vol, des péchés sans appel que Pompeo en bon chrétien a apparemment oublié.

Dans un post, un internaute vénézuélien s’en est pris à Pompeo et à l’administration américaine en les décrivant de « voleurs » et « voyous » qui veulent déstabiliser son pays et sa société de pétrole PDVSA en s’imposant comme « les Juges d’Espagne », dans une allusion à l’époque des invasions coloniales d’Amérique Latine.

[We are definitely at the head of a caste that is considered to be the owners of the world and who are the crooks, thieves, and up destabilizers of our democratic societies and the Judge of Spain is more interested in sanctioning our PDVSA.]

Pour rappel, Washington a pris le 28 janvier 2019 des sanctions contre la compagnie pétrolière vénézuélienne PDVSA afin de faire pression sur Nicolás Maduro.

Dans cette partie du monde qui n’échappe pas à l’intérêt de l’Oncle Sam,  une petite question à notre jeune ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita qui a rencontré plus d’une fois Pompeo à Washington et ailleurs : « Est-ce vous faites confiance à Goliath… et à ses promesses ? »
No comment!

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.