Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi:

L’Economiste :

• Les avocats veulent une loi sur mesure. C’est une corporation puissante. Les avocats, via l’association des barreaux du Maroc, veulent tenir la dragée haute au ministère de la justice. La réforme de la loi régissant la profession est à l’ordre du jour. Les visions divergent. L’exécutif place l’intérêt des citoyens au cœur de sa démarche. Les avocats eux restent ancrés dans leurs revendications corporatistes, quitte à aller à l’affrontement. Leur dernier congrès à Fès a d’ailleurs servi à donner écho à leur position.

• Assises fiscale : les patrons attendent plus d’efficacité. La principale attente des entreprises aux Assises de la fiscalité est donc une évidence. Elles vont défendre la baisse de la pression fiscale. 9 dirigeants sur 10 jugent les taux d’imposition trop élevés. Ce sentiment est renforcé par la concentration de l’impôt sur une poignée d’entreprises et la faible qualité des services publics. 75% des chefs d’entreprises estiment payer trop d’impôts pour les services publics qu’ils ont en contrepartie. C’est un désaveu total de la politique fiscale et de la gestion des finances publiques.

Aujourd’hui le Maroc :

• La Caisse interprofessionnelle marocaine (CIMR) a affiché une bonne santé financière en 2018. Les résultats financiers ainsi que le bilan actuariel qui ont été présentés par Khalid Cheddadi, président-directeur général de la CIMR, confirment de nouveau la pérennité du régime. Cheddadi a annoncé lors d’une rencontre à Casablanca une décision importante, à savoir la revalorisation des pensions de 1,5%, une mesure qui entrera en vigueur à partir du 1er juillet 2019. Au 31 décembre 2018, la Caisse a dégagé un excédent d’exploitation de 5,7 milliards DH, en progression de 11% par comparaison à l’année 2017.

• Trois régions ont pu certifier ensemble de leurs guichets uniques. Il s’agit de Tanger-Tétouan, Rabat-Kenitra et Marrakech-Safi. En effet les guichets uniques (GU) en charge de la réception et de l’instruction des dossiers ont un rôle important dans le système des aides accordées par l’Etat à travers le Fonds de développement agricole (FDA) pour la promotion des investissements agricoles privés, indique le département de version l’agriculture. Celui-ci dispose de 59 GU dont 58 au niveau des 9 Offices régionaux de mise en valeur agricole (ORMVA) et des 48 directions provinciales de l’agriculture (DPA) et 1 GU au niveau de sa direction financière (division des aides et incitations agricoles DAIA).

L’Opinion :

• Offre exportable marocaine. En perspective de la tenue du Forum Marocain du Commerce, les 24 et 25 avril à Marrakech, une délégation de l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX) a présenté les grandes lignes de l’état d’avancement de l’étude sur l’offre exportable au ministre de l’industrie de l’investissement du Commerce et de l’Economie Numérique, Moulay Hafid Elalamy. Cette étude, lancée par l’ASMEX, a pour objectif de recenser et de promouvoir l’offre exportable nationale. Ses premiers résultats en termes de potentiel d’exportation recensé notamment dans les régions, qui ont été couvertes à ce stade par l’étude, sont très prometteurs, selon un communiqué de l’ASMEX. Le travail d’analyse et de recensement continuera, pour couvrir toutes les régions du Royaume, ajoute la même source.

• Le directeur général de l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO), Abdulaziz Othman Altwaijri, a salué l’initiative de SM le Roi Mohammed VI, président du comité Al Qods, de consacrer une subvention financière comme contribution du Royaume du Maroc à la restauration et à l’aménagement de certains espaces à l’intérieur de la mosquée sainte Al Aqsa et de son environnement. Cette initiative généreuse, qui s’effectuera en coordination avec l’Administration des Waqf islamiques du Royaume Hachémite de Jordanie, reflète le grand intérêt qu’accorde le Souverain à Al Qods Acharif et à la défense de son identité historique, a indiqué Altwajri dans un communiqué.

Al Bayane :

• Le ministre de la Culture et de la communication Mohamed Laâraj a plaidé pour un encadrement juridique approprié du pluralisme médiatique généré par la révolution technologique. Son département se penche sur l’élaboration d’une nouvelle loi régissant les contenus audiovisuels dans un souci de garantir la protection du jeune public contre la diffusion d’informations fausses et erronées. Il souligné la nécessité d’interagir avec les nouveaux médias, en l’occurrence la presse électronique, « en tant qu’interface indépendante d’expression ».

• Les exportations des produits d’artisanat poursuivent leur tendance haussière durant le premier trimestre de 2019 par un taux de croissance de 12% par rapport à la même période de 2018, selon le ministère du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie sociale. Les vêtements traditionnels sont parmi les produits qui ont connu une forte demande à l’étranger au cours du premier trimestre 2019, leurs exportations ayant progressé de 102% par rapport à la même période de l’année dernière, avec une part de 25% du chiffre d’affaires à l’export, a précisé le ministère.

Libération :

• Le ministre délégué chargé de la Réforme de l’administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader, a indiqué que la déconcentration administrative des services de l’Etat est de nature à accompagner la régionalisation avancée et consiste en le transfert d’une partie des compétences aux services déconcentrés à l’échelle locale. La Charte de déconcentration administrative et la Charte des services publics qui fait l’objet de concertation entre les différents départements ministériels concernés, vont contribuer à l’amélioration de l’administration marocaine notamment en ce qui concerne la culture, l’organisation et le modèle administratifs. Le modèle administratif prend en compte toutes les dimensions liées au service public dont notamment la simplification des procédures administratives, la communication et le bon accueil, a-t-il expliqué.

• La césarienne de la discorde. « C’est une humiliation et une ingérence dans les attributions médicales et scientifiques des médecins ». C’est ainsi que plusieurs praticiens ont réagi à la dernière décision de la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) conditionnant tout remboursement de césarienne par la production d’un rapport médical justifiant le recours à cette pratique. Dans une lettre adressée au directeur général de l’ANAM, au ministre de la Santé et au président de l’Ordre des médecins signée par l’Association nationale de cliniques privées, le Syndicat national des médecins du secteur privé, le Regroupement syndical national des médecins publics exerçant dans le secteur privé, le Syndicat national de la médecine générale et le Regroupement syndical national des médecins spécialistes dans le secteur privé, ces derniers estiment que la décision de la CNOPS s’est basée sur des statistiques établies par ses propres services et qui ont donné lieu à des conclusions hâtives et des jugements de valeur.

Le Matin :

• L’Office national des chemins de fer (ONCF) a transporté plus de 2 millions de voyageurs durant les dernières vacances scolaires de mi deuxième semestre (29 mars-14 avril), avec un pic de 130.000 voyageurs atteint la journée du 8 avril. À l’occasion de ces vacances, l’ONCF a adopté un plan de transport « Spécial Vacances » destiné à assurer les déplacements de ses clients dans les meilleures conditions de sécurité et de confort. Grâce à ce dispositif spécial conjugué avec les temps de parcours réduits et un nouveau concept de voyage déployé, environ 4.000 trains ont circulé permettant d’offrir plus de 120.000 places quotidiennement, souligne l’ONCF.

• Les ventes au détail de repas pour bébés ont augmenté de 68% en 2018 au Maroc. « Ce qui en fait la catégorie la plus dynamique du marché des aliments pour bébés depuis six ans », indique le rapport « Baby Food Sector in Morocco Market 2019 », que vient de publier le cabinet britannique Global Data. Les céréales ont représenté 12% des ventes en valeur, souligne le document.

Akhbar Al Yaoum :

• Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, a donné Ses Très Hautes Instructions au ministre de l’Intérieur pour l’organisation des élections des Instances représentatives des communautés israélites marocaines, non-tenues depuis 1969. Le Souverain a demandé également au ministre de l’Intérieur de veiller dorénavant au respect de la périodicité du renouvellement de ces instances conformément aux dispositions du Dahir du 7 mai 1945 relatif à la réorganisation des comités de communautés israélites.

• Nizar Baraka, secrétaire général du parti de l’Istiqlal, a fustigé le gouvernement El Otmani, l’accusant d’avoir déjà donné sa démission. Cette démission, qui n’est pas énoncée expressément, est perceptible à travers son détachement de son « identité politique » en matière de gestion de nombreux dossiers, tels que le dialogue social, a-t-il constaté. Baraka, qui s’exprimait à l’ouverture d’une session du conseil national de son parti, a également accusé le gouvernement d’avoir sombré dans le libéralisme, aggravé les inégalités sociales et territoriales, et opté pour des politiques publiques qui ont montré leurs limites, notamment en matière de santé, d’éducation et d’emploi.

Al Massae :

Un total de 830 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation ont été saisis et détruits, selon l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA). Au niveau du marché local, le contrôle des produits alimentaires effectué par les services de l’ONSSA durant le 1er trimestre de l’année 2019, a concerné 4.826.912 tonnes de divers produits, a indiqué l’Office dans un communiqué, notant dans ce cadre que 15.809 visites de contrôle ont été réalisées sur le terrain, dont 3.791 en commissions provinciales et préfectorales.

Al Ahdath Al Maghribia :

• Le ministère de la Santé organise, du 22 au 28 avril, la Semaine nationale de vaccination sous le slogan « pour une protection contre les maladies: continuons la vaccination ». Cette semaine, qui coïncide avec la célébration de la Semaine mondiale de la vaccination, vise à promouvoir la vaccination pour une protection efficace aussi bien individuelle que collective contre les maladies à prévention vaccinale durant tout le cycle de vie.

Al Alam :

• Le dirham s’est apprécié de 0,09% par rapport à l’euro et de 0,41% vis-à-vis du dollar lors de la période allant du 11 au 17 avril 2019, selon Bank Al-Maghrib (BAM). Au cours de cette période, aucune opération d’adjudication n’a été réalisée sur le marché des changes, indique BAM dans une note sur ses indicateurs hebdomadaires (11-17 avril). La note fait également ressortir qu’au 12 avril, les réserves internationales nettes se sont établies à 225,9 milliards de dirhams (MMDH), en baisse de 0,3% d’une semaine à l’autre, ajoutant qu’en glissement annuel, elles ressortent en repli de 1,8%.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion a indiqué avoir créé 10 nouvelles unités médicales et restauré et équipé 16 anciennes de matériel approprié, portant à 61 le nombre d’unités répondant aux standards requis. Dans une synthèse de son rapport d’activité au titre de 2018, La Délégation a affirmé que l’approvisionnement des établissements pénitentiaires en nouveaux lits a porté le nombre total à 1667 lits à fin 2018, alors que seuls 1073 lits étaient recensés en 2015.

Bayane Al Yaoum :

• Le ministère de la Culture et de la Communication (département de la Communication) a dénoncé « vigoureusement » le mépris de l’organisation Reporters sans frontières (RSF) pour les critères d’objectivité et de transparence dans ses rapports et déclarations sur la liberté de la presse au Maroc. Le ministère a indiqué, dans un communiqué, que le rapport de l’organisation RSF au titre de l’année 2019 « viole de nouveau » les règles d’objectivité et les critères d’exactitude et de transparence, en classant le Maroc dans la catégorie des « pays à risque » pour la presse, soulignant que l’organisation ignore « délibérément » le climat de liberté, d’ouverture et de pluralité dont jouissent les journaux et les médias.

Rissalat Al Oumma :

• Les professionnels de l’offshoring représentant des centres d’appels, des sociétés informatiques, des cabinets de recrutement et de formation, ainsi que des institutions publiques se sont réunis à Oujda, dans le cadre de la 16è édition du Salon international des centres de contacts et d’appels au Maroc. Intervenant à cette occasion, le Secrétaire d’Etat chargé de l’Investissement, Othman El Firdaous, a insisté sur la nécessité d’accompagner les projets d’implantation des centres d’appels, d’autant plus que la région de l’Oriental compte un énorme potentiel en termes de ressources humaines qualifiées avec plus de 115.000 étudiants.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.