L’agriculture durable ouvre plusieurs voies prometteuses pour réaliser une croissance économique inclusive et écologique, ont souligné, mercredi à Meknès, les participants à une conférence tenue en marge du 14ème Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM 2019).

Les intervenants lors de cette conférence organisée à l’initiative de la Fondation Crédit agricole du Maroc pour le développement durable ont relevé le rôle que joue la filière bio à travers le monde, passant en revue ses dernières évolutions en termes de l’offre et de la demande, en particulier dans les pays émergents.

« Une agriculture durable tend logiquement vers une croissance inclusive puisqu’elle œuvre en faveur de la protection l’environnement et à être socialement équitable », a dit, à cette occasion, Mme Leila Akhmiss, directeur exécutif de la Fondation Crédit agricole du Maroc pour le développement durable.

Selon elle, il s’agit d’une juste rémunération de l’agriculteur qui peut être réalisée en valorisant ses produits à travers, par exemple, la certification biologique ou d’autres formes de labellisation.

Mme Akhmiss a, en outre, noté que cette agriculture est rentable puisqu’elle est basée sur des productions à plus forte valeur ajoutée, ajoutant que l’idée est de créer des conditions de vie favorables dans le milieu rural et de rapprocher le citadin de ce milieu.

De son côté, le Président du directoire du groupe Crédit Agricole du Maroc, Tarik Sijelmassi a indiqué que le développement durable est l’un des concepts les plus puissants ayant été mis en avant cette dernière décennie, estimant que la durabilité devrait incorporer la dimension environnementale, humaine et économique.

Il a, à cet effet, mis l’accent sur la nécessité de mettre l’humain au centre de l’équation et de promouvoir le rôle économique du petit agriculteur, qui n’arrive pas à développer une mécanisation intensive et de lui permettre de jouir de ses différents droits, en matière d’éducation, de santé, de retraite, etc.

Pour sa part, Nabil Chaouki, directeur de Développement des filières de production au ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, a fait remarquer que le sujet de l’agriculture durable est en ligne avec la dynamique prônée par le Département de l’Agriculture dans le cadre de la stratégie Plan Maroc Vert (PMV).

Cette réunion, a-t-il poursuivi, est l’incarnation d’une volonté commune de gérer durablement les écosystèmes agricoles et de les protéger, relevant que le Royaume, sous les Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, a placé le développement durable au cœur des priorités du PMV.

Passant en revue les différentes mesures prises dans le cadre du PMV en faveur de l’instauration d’une agriculture durable à même de créer une croissance économique qui profite à l’ensemble de la population, M. Chaouki a estimé que l’agriculture biologique et écologique porte des réponses prometteuses du point de vue environnemental, socio-économique et culturel.

En effet, l’importance accordée par le Département de l’agriculture au développement de produits agricoles bio et écologiques émane, d’une part, des potentialités réelles dont regorge notre pays en matière d’écosystème propice, de biodiversité et, d’autre part, de la demande de consommation croissante de ces produits, a-t-il fait savoir.

Et de conclure que cette volonté a été incarnée dans la stratégie de développement de cette filière dans un cadre contractuel avec les professionnels, avec la promulgation de loi 39-12 relative à la production biologique des produits agricoles et aquatiques.

Tenue autour de la thématique « l’agriculture durable, plusieurs voies pour une croissance inclusive et écologique », cette conférence a été l’occasion de discuter notamment des outils de certification des produits issus de l’agriculture durable, des différents modèles de labellisation de ces produits et de l’intégration de la durabilité des ressources dans les projets agricoles. Organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, autour du thème « l’agriculture, levier d’emploi et avenir du monde rural » du 16 au 21 avril, le 14ème SIAM constitue un rendez-vous annuel incontournable pour présenter les avancées du Maroc dans le domaine agricole et confirmer le rôle crucial que joue l’agriculture en tant qu’un des leviers majeurs de la croissance économique.

Déployé sur une superficie de 185.000 m² dont 95.000 m² couverts, ce Salon, qui connaît la participation de 1.500 exposants de 60 pays, est l’occasion propice de débattre de plusieurs questions en lien avec l’agriculture marocaine, notamment les moyens de promouvoir l’emploi dans le monde rural, conformément aux Hautes Orientations de SM le Roi Mohammed VI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.