Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce samedi :

Le Matin :

• La deuxième session de la troisième année législative 2018-2019 s’est ouverte vendredi à Rabat. Les parlementaires vont devoir accélérer la cadence législative afin d’adopter les textes de loi soumis au Parlement depuis la session précédente. Les représentants de la Nation ont du pain sur la planche puisque des projets de loi décisifs doivent être examinés et approuvés. Il y a lieu de citer à cet égard notamment le projet de loi-cadre relative à la réforme de l’éducation nationale qui a accentué le clivage au sein des composantes de la majorité. La session plénière de vendredi a été marquée par ailleurs par la reconduite de Habib El Malki à la tête de la Chambre des représentants au titre de l’élection de mi-mandat. El Malki gardera ainsi sa place au perchoir pour la troisième année législative et pour la période restant à courir de la législature 2016-2021.

• Le Maroc a réussi à asseoir une forte base pour l’expansion de son industrie automobile, damant le pion à l’Afrique du Sud pour devenir le leader de cette industrie dans le continent africain, a estimé Martyn Davies, responsable du secteur automobile au sein du cabinet Deloitte Afrique. Le Royaume s’est imposé comme principal producteur d’automobile en Afrique grâce à une politique prévoyant des réductions des coûts, d’importantes incitations au secteur et des investissements significatifs dans les infrastructures. Les incitations destinées aux équipementiers étrangers et aux constructeurs multinationaux ont fortement contribué à consolider la culture des investisseurs au Maroc, selon Davies.

Libération :

• La loi 47.14 relative à l’assistance médicale à la procréation vient de voir le jour. Le Bulletin officiel faisant foi. Mais, de fait, la préparation et la finalisation de ce texte de loi visant à permettre aux couples ayant des problèmes de stérilité d’avoir accès, en toute légalité, aux techniques d’assistance médicale, ont pris beaucoup de temps avant que ledit texte ne soit adopté par les deux Chambres du Parlement. Ce texte ambitionne de fixer les principes généraux régissant l’assistance médicale à la procréation. Notamment le respect de la dignité de la personne et la préservation de sa vie, de son intégrité physique et psychique et de son intimité, ainsi que de la confidentialité des données à caractère personnel la concernant.

• Le conseil de gouvernement a approuvé le projet de décret n° 2.19.184 modifiant et complétant le décret sur les délais de paiement et les intérêts moratoires relatifs aux commandes publiques. Le texte intervient dans le cadre du développement du climat des affaires. Ce projet de décret vise à mettre en place un mécanisme pour le dépôt électronique des factures et la dématérialisation de l’échange des données y afférentes à compter du 2 mai 2019, l’objectif étant de réduire les délais d’émission des ordres de paiement des dépenses relatives aux marchés publics.

L’Opinion :

• Le gouvernement a finalement décidé de mettre la main à la poche pour gagner une paix sociale qui semblait de plus en plus menacée durant les dernières semaines. Par anticipation d’un 1er mai qui s’annonçait des plus chauds, l’Etat a annoncé une augmentation des salaires des fonctionnaires. Cette revalorisation, qui sera actée et signée la semaine prochaine, est de l’ordre de 500 dirhams pour les catégories inférieures à l’échelle 10-échelon 5 et de 400 Dirhams pour les catégories supérieures. La « générosité » du gouvernement s’étend également aux allocations familiales qui enregistreront une augmentation de 100 dirhams, passant ainsi de 200 dirhams à 300 dirhams pour les trois premiers enfants et à 136 dirhams pour les trois qui suivent. Enfin, une indemnité d’éloignement de 700 Dirhams et une augmentation de la prime d’accouchement qui passe de 115 Dirhams à 1.000 Dirhams, sans oublier une hausse de 10% du SMIG et du Salaire minimum agricole garanti (SMAG).

• Une superficie totale de 841 hectares (ha) a été touchée par des feux de forêts en 2018, année durant laquelle un total de 343 incendies ont été recensés, selon un bilan fourni par le Centre national de gestion des risques climatiques forestiers. « Si entre les deux dernières décennies, le taux d’incendies par an a augmenté de 17%, le taux de la superficie moyenne brûlée a diminué de 13% (3.372 à 2.928 ha/an) et le taux de superficie moyenne brulée par incendie a, à son tour, baissé de 31% (8 à 5,5 ha/incendie) », a souligné Fouad El Assali, président du centre, lors d’une réunion du comité directeur chargé de la prévention et de la lutte contre les incendies de forêts.

Al Bayane :

• Le grand Prix des Rendez-vous de l’histoire de l’Institut du monde Arabe (IMA), qui récompense le meilleur travail ayant contribué au progrès de la recherche sur l’histoire du monde arabe, a été décerné à la Marocaine Jalila Sbai, chercheur associé à la chaire d’histoire contemporaine du monde arabe au Collège de France, pour son ouvrage sur « la politique musulmane de la France ». Pour les besoins de cet ouvrage, Sbai, a dû croiser plusieurs fonds d’archives français mais aussi de plusieurs pays arabes dont l’histoire est liée à celle de la France.

• L’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) et l’université canadienne de Sherbrooke au Maroc ont conclu une entente de partenariat pour développer des activités de coopération dans le domaine des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. Cette entente sera animée par un appui à la mobilité des étudiants-chercheurs et des professeurs travaillant sur les projets collaboratifs contribuant ainsi au rayonnement de la recherche appliquée en énergies renouvelables avec une implication active des acteurs marocains et canadiens, précise l’IRESEN dans un communiqué.

Rissalat Al Oumma :

• La commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants a adopté deux projets de loi. L’un complète et modifie la loi 17-95 sur les sociétés anonymes, alors que l’autre modifie et complète la loi N°5.96 sur la société en nom collectif, la société en commandite simple, la société en commandite par actions, la société à responsabilité limitée et la société en participation. Ces deux textes interviennent dans le contexte d’une conjoncture où l’économie nationale enregistre une évolution manifeste grâce au lancement de grands chantiers de réforme, qui ont fait du Maroc un pays attractif en termes d’investissement et un pole économique capable de relever les défis croissants.

• Quinze nouveaux projets de lois ont été déposés au parlement durant la période comprise entre la fin de la session d’octobre et la session d’avril, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. La session extraordinaire du parlement a vu l’adoption d’un projet de loi relatif aux sûretés mobilières, a indiqué le ministre, qui a présenté un exposé sur l’ouverture de la deuxième session de la troisième année législative devant le Conseil du gouvernement réuni jeudi, faisant également état de l’adoption de 48 projets de lois (33 par la Chambre des représentants et 15 par celle des conseillers).

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Quelque 812.412 Marocains étaient légalement établis en Espagne au 1er janvier dernier, en hausse de 5,4% par rapport à une année auparavant, indique l’Institut national espagnol de la statistique (INE). Les Marocains ont maintenu ainsi leur position comme première communauté étrangère légalement installée dans le pays ibérique, précise l’INE dans un communiqué. Les Roumains, avec 669.434 personnes, arrivent ont deuxième place, suivis des Britanniques (249.015), des Italiens (227.912), des Chinois (224.372), des Vénézuéliens (137.589) et des Équatoriens (131.679), ajoute-t-on de même source. L’Espagne comptait 47.007.367 habitants au 1er janvier dernier, soit 284.387 personnes de plus qu’une année auparavant, enregistrant ainsi sa troisième année consécutive de hausse, toujours selon l’INE.

• La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a œuvré, durant l’année 2018, à renforcer la capacité d’accueil des centres de détention et à garantir une infrastructure conforme aux normes d’accueil des détenus, dont le nombre a atteint 83.757 à fin décembre dernier. Dans son rapport d’activité 2018, la DGAPR a indiqué que l’évaluation du plan stratégique 2016-2018 fait ressortir des indicateurs « très positifs », malgré les différentes contraintes relevées, précisant que 8 programmes ont été réalisés à 75%, 10 à 50-75% et 3 ont enregistré un taux de réalisation de 50%.

Akhbar al Yaoum :

• En vertu de l’accord établi entre une commission parlementaire et le ministère de l’éducation nationale, les enseignants contractuels qui auraient dû regagner les écoles, dès le début de la semaine prochaine, ont prolongé leur grève pour la sixième semaine consécutive. Pour retourner aux cours, ces professeurs exigent que le gouvernement se réunisse avec eux. « Le gouvernement veut que nous retournions aux écoles sans garanties », a relevé Rajae Aît Si, responsable de communication au sein de la coordination des enseignants contractuels. L’absence de réaction des professeurs face à l’offre du gouvernement est de nature à les mettre dans une impasse, selon une source parlementaire, notant que pour mettre fin à cette crise, le gouvernement est revenu sur ses décisions relatives aux licenciements .

• La Chambre des représentants a adopté une nouvelle restructuration, qui prévoit le suivi et la gestion du système de pointage des parlementaires ainsi que le vote électronique. Ces mesures seront entreprises sous la supervision directe de la présidence de la Chambre et en collaboration avec le service de télédiffusion et l’archivage audio-visuel. Habib El Malki, président de la Chambre des représentants, a annoncé que cette stratégie s’assigne pour objectifs de s’ouvrir davantage et d’encourager les parlementaires à communiquer avec la société civile. Malki a également mis en place une Direction de la communication et des systèmes d’information dans le but d’entreprendre les mesures nécessaires à la mise en œuvre de la stratégie e-parlement.

Al Ahdat Al Maghribia :

• La crise relative au projet de loi-cadre relatif au système d’éducation et de formation semble perdurer de plus en plus. Après la décision du PJD de se soustraire à l’accord établi avec les groupes parlementaires de l’opposition et de la majorité sur un vote unanime dudit projet, Habib Choubani, dirigeant PJD, a adressé une lettre ouverte à Driss El Azami El Idrissi, président du Conseil national, l’invitant à prévoir une session extraordinaire du parlement du parti avec pour objectif de discuter des sujets qui revêtent une importance cruciale, notamment la loi-cadre relative au système d’éducation et de formation.

• Un groupe d’étudiants relevant de l’Académie régionale d’éducation et de formation de Casablanca-Settat ont participé à la compétition internationale de conception d’engins spatiaux, organisée par la NASA. Dans un communiqué, l’Académie insiste sur l’importance de la participation à de telles compétions, eu égard à leurs impacts positifs sur le parcours futurs de ces élèves. Cette participation s’inscrit dans le cadre des efforts visant l’encouragement de ces élèves.

Al Massae :

• Grâce aux rapports de la Cour des comptes, des dossiers impliquant des présidents de communes dans la dilapidation de fonds publics ont été déférés aux tribunaux. Des audiences ont été fixées pour en connaitre, alors que d’autres présidents de conseils communaux ont été condamnés des peines de prison et des amendes. Le parquet a donné des instructions à la police judiciaire pour mener des investigations et des constations dans certaines communes et entendre tous les responsables liés aux faits de ces dossiers.

• Le Club des magistrats du Maroc a accusé des responsables judiciaires de faire pression sur des magistrats pour qu’ils adhérent à une association professionnelle auxquelles ils appartiennent. Le Club a décidé d’écrire au Conseil supérieur de l’autorité judiciaire pour l’informer de ces actes jugés regrettables. Il a appelé ce Conseil à adopter des mécanismes efficaces pour garantir le droit des magistrats à appartenir à une association sans que cela ne s’oppose à leurs devoirs, notamment ceux qui seraient inscrits dans le futur code de déontologie.

Bayane Al Yaoum :

• Les écosystèmes matériaux de construction constituent un levier de croissance tant sur le plan économique que sur celui social, a indiqué, Abdelahad Fassi Fihri, ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville. Lors de la conférence sur les enjeux et opportunités des écosystèmes des Industries des Matériaux de Construction, organisée par la Fédération des industries des matériaux de construction (FMC), Fassi Fihri a rappelé l’importance du secteur des matériaux de construction, considéré comme un vecteur de développement et un pôle de croissance indéniable.

• La situation du financement immobilier est inquiétante, selon des professionnels du secteur bancaire. Le début de l’année 2019 augure d’une stagnation, les demandes de crédits de logement étant peu nombreuses vu la désaffection à l’égard de l’achat du logement. L’année 2018 n’était pas meilleure non plus. De même, en 2017, les investissements étrangers directs dans le secteur immobilier ont atteint un montant de 8,79 milliards de dirhams, alors qu’en 2016, ils étaient de l’ordre de 9,61 milliards de dirhams.

Al Alam:

• Nizar Baraka, secrétaire général du parti de l’Istiqlal, a affirmé que son parti ne cherchait pas à renverser le gouvernement, mais plutôt à montrer aux Marocains si ce gouvernement est capable ou non de mener les réformes souhaitées. Il a estimé que bien que ce gouvernement dispose d’une majorité numérique de plus de 60% au sein du parlement, cette majorité n’est pas concrétisée au niveau de la législation, puisque de nombreux projets de loi ne sont pas adoptés. Il a jugé inconcevable qu’une session extraordinaire soit tenue pour adopter un projet de loi, alors qu’enfin de compte ce texte n’est pas approuvé.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.