Tête de Gondole, dit-on. Driss Benhima, plusieurs fois ministre technocrate et anciennement Wali du grand Casablanca, Directeur général d’établissements publics et de la RAM, ce sexagénaire vient de prendre tout le monde de court en rejoignant le Parti de l’Istiqlal (PI).

Dans une interview publiée par le quotidien l’Economiste, Benhima a expliqué avoir pris la décision de s’engager en politique en raison du « renforcement du rôle des décideurs politiques ».

« Participer aux débats et à l’élaboration d’une pensée politique est donc pour moi, à la fois, une activité personnelle compatible avec ma situation et une façon de défendre, à un échelon modeste, mes conceptions du bien public cultivées durant quarante-deux ans de service public », a-t-il affirmé.

+ La défense et la promotion de notre identité culturelle +

Quant au choix du PI et non pas du Rassemblement national des indépendants (RNI) à l’instar de nombreux technocrates, il a indiqué qu’il a été dicté par les principes profondément ancrés dans cette formation politique à savoir « le nationalisme » et « la défense et la promotion de notre identité culturelle fondée sur la conviction de partager des valeurs collectives ».

« C’est vrai qu’historiquement, le RNI a été un parti de cadres issus du secteur public (…) Aujourd’hui, il semble que ce sont plus des responsables du secteur privé qui choisissent le RNI », a-t-il ajouté soulignant, par ailleurs, que « ce n’est pas tout à fait le même RNI que maintenant comme l’Istiqlal n’est plus tout à fait le même qu’avant ».

« Je trouve l’Istiqlal plus diversifié, plus ancré dans le Maroc profond », a affirmé Benhima relevant qu’actuellement il ne prévoit pas de se présenter aux prochaines élections législatives ou de briguer un portefeuille ministériel en cas d’entrée de l’Istiqlal au gouvernement.

« Je me satisfais pleinement de ma participation à l’Alliance des économistes istiqlaliens », a-t-il dit.

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.