L’icône de Hirak Rif et ses camarades détenus ont été transférés ce jeudi, du complexe pénitentiaire d’Oukacha à Casablanca où ils purgeaient des peines allant jusqu’à 20 ans de prison, vers la prison d’Al Hoceïma, a-t-on appris de source officielle.

« Afin de rapprocher ces détenus de leurs familles…il a été décidé de les transférer vers la prison d’Al Hoceïma, et ce, à partir de ce jeudi », selon la même source qui a confirmé à Article19.ma que Nasser Zefzafi est parmi les détenus rifains concernés par cette décision.

La décision a été prise par les autorités pénitentiaires à la suite du verdict de la Cour d’appel de Casablanca, le 5 avril, et qui a confirmé les peines de prison en première instance allant jusqu’à 20 de prison ferme pour les activités du Hirak y compris Zefzafi.

A noter que la direction des prisons a diffusé un communiqué où elle signale que parmi les 45 détenus rifains concernés, certains seront installés dans « les différents centres pénitentiaires situés au nord du Maroc », sans plus de précision.

Par ailleurs, Article19.ma a appris que « Zefzafi avait effectivement cousu puis décousu sa bouche le même jour», en signe de protestation contre le sévère verdict prononcé par la justice à l’encontre des jeunes activistes du Hirak.

L’incident a été révélé par un post sur Facebook diffusé par le père de Zefzafi mardi dernier.

Communiqué du DGAPR :

[ La Délégation générale de l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a annoncé, mercredi, le transfert des détenus dans le cadre des événements d’Al Hoceïma vers des établissements situés dans le nord du royaume et ce suite à la confirmation en appel des jugements à leur encontre.

LA DGAPR a ajouté, dans un communiqué, que ce transfert a pour objectif de rapprocher ces détenus de leurs familles et de préserver ainsi les liens familiaux et sociaux.La délégation a également souligné qu’elle a adopté dans la répartition des détenus des critères organisationnels ayant trait à la durée des peines d’emprisonnement et au classement en vigueur dans les établissements pénitentiaires concernant les durées des peines tout en prenant en considération des cas particuliers relatifs au volet familial et social. ]

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.