Une violence inouïe. La chambre criminelle près la cour d’appel de Rabat a condamné, la semaine dernière, une femme à 5 ans de prison ferme pour le viol d’un homme et pour l’avoir filmé dans des positions pornographiques.

La mise en cause a également été condamnée au paiement de deux millions de centimes de dédommagement à la victime qu’elle avait droguée, violée à l’aide d’un bâton en plastique et filmée avant de la faire chanter.

Selon le quotidien Assabah, une deuxième victime a refusé de se présenter au commissariat de la police et devant la chambre criminelle craignant le scandale alors que l’expertise sur le téléphone de la détenue prouve le viol de cette autre personne.

La même source a ajouté que la première victime a indiqué que sa violeuse, qui est l’épouse de son neveu, a mis une drogue dans une boisson gazeuse avant d’introduire dans son derrière un bâton en plastique et de la filmer dans des positions pornographiques en vue de la faire chanter au cas où son mari, détenu pour une affaire de drogues, apprenne qu’elle le trompe. La mise en cause a par la suite, selon le journal, remis la vidéo à sa belle mère.

Pour la cour, les actes commis par cette femme sont motivées par sa volonté de se venger de l’oncle de son mari qui était au courant de ses relations extraconjugales.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.