L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a appelé samedi à des « mesures pour résoudre de nombreux conflits » et à des « solutions politiques pour préserver la paix sociale » et ce « en œuvrant à la libération des détenus des mouvements de protestations sociales ».

A l’issue de la réunion de son bureau exécutif, l’OMDH a également mis l’accent dans un communiqué, dont une copie est parvenue à article19.ma, sur l’indépendance de la justice et la nécessité de promouvoir la confiance en le pouvoir judiciaire.

Le bureau exécutif de l’OMDH a, en outre, appelé à « la recherche de solutions réalistes, efficaces et positives en vue de consacrer les droits pour surmonter les tensions sociales et de mener à bien les programmes de développement engagés dans les meilleurs délais ».

L’ONG indépendante a également souligné la nécessité de rétablir la confiance en le dialogue social, qui constitue « un garant de la paix sociale ».

+ L’OMDH condamne les appels à la haine… +

Par ailleurs, les dirigeants de l’OMDH ont appelé « toutes les parties et tous les acteurs à prendre leurs responsabilités en garantissant le droit des enfants à une éducation de qualité, le respect du temps scolaire et en préservant les acquis des citoyens en matière d’enseignement et de formation loin des conflits idéologiques », l’objectif étant d’assurer l’égalité des chances à tous les enfants du pays.

Revenant sur la récente visite du Pape François au Maroc, l’OMDH a estimé que « le dialogue interconfessionnel et le rapprochement des cultures entre les nations et les peuples contribuent à l’édification d’un monde de paix, d’harmonie, de dialogue, de coexistence et de tolérance entre personnes de religions et de croyances différentes et condamne les appels à la haine qui menacent le droit à la différence, la liberté d’opinion et d’expression et la liberté de conscience ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.