Dans le cadre de la coopération maroco-américaine en matière de gestion des catastrophes, un exercice de synthèse baptisé « African Lion/MTX 2019 » s’est déroulé lundi au port maritime militaire d’Agadir en vue d’évaluer la réactivité de l’Unité de Secours et Sauvetage des Forces Armées Royales (FAR) pour faire face à une situation de crise présentant des risques nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques (NRBC).

#FARMAROC #SUIVI #AL19في اطار مناورات #AFRICANLION قامت القوات المسلحة الملكية بالقيام بتمرين خاص بمواجهة أخطار التلوث…

Publiée par Far-Maroc sur Lundi 1 avril 2019

Cette opération, qui s’inscrit dans le cadre de l’exercice combiné maroco-américain « African Lion 2019 » (16 mars-7 avril), vise notamment à évaluer les capacités opérationnelles et tactiques de la Compagnie NRBC de l’Unité de Secours et Sauvetage (USS) des FAR sur la réactivité, le déploiement, le redéploiement rapide, la capacité de reconnaissance et de détection ainsi que sur la capacité de décontamination d’un grand nombre de personnes infectées.

Afin de mettre en œuvre les moyens et le personnel de la compagnie de Défense NRBC de l’USS des FAR, dans un scénario très proche du réel, le thème de l’exercice MTX de l’African Lion 2019 a été conçu comme suit :

« La Marine Royale a reçu des renseignements sur un navire de pêche suspect battant pavillon étranger, se trouvant au large d’Agadir et transportant des matières dangereuses. Le secteur Maritime de la Zone Sud a dérouté une Unité Combattante (UC), en patrouille sur zone, pour l’intercepter et le conduire au port d’Agadir.

Peu de temps après l’accostage du navire en question, l’équipe d’arraisonnement de l’UC ainsi que l’équipage du navire de pêche font état de brûlures, de vomissements et de difficultés respiratoires, et demandent une assistance médicale. A cet effet, le Commandement a ordonné l’enlèvement d’une section NRBC de l’USS, par voie aérienne depuis Kénitra, et son déploiement au port d’Agadir, pour conduire des opérations de décontamination et d’EVASAN (évacuation sanitaire NDLR) massives des blessés en collaboration avec le personnel médical du port militaire”.

Faisant preuve de rigueur et de célérité à leur arrivée au port maritime militaire d’Agadir, les éléments de l’USS, munis de leurs équipements, ont été déployés rapidement tout en testant leur capacité de reconnaissance et de détection de la menace NRBC.

Avec le même entrain, ils ont mis place tout le dispositif médical nécessaire en cas de situation de crise NRBC en montant une tente médicale. Ensuite, la section NRBC de l’USS a procédé à l’opération de décontamination et d’évacuation des personnes blessées avant de leur prodiguer les soins.

Dans une déclaration à la presse à l’occasion de cet exercice, le Capitaine Stephen Stutzrien, de la Defense Threat Reduction Agency (DTRA) relevant du département US de la Défense, a souligné que les éléments de l’USS ont accompli un « travail remarquable » dans l’exécution de cette opération, relevant que cet exercice est l’aboutissement d’une coopération en cours depuis plus de trois ans.

Parmi les objectifs fixés pour cet exercice de synthèse figure aussi l’évaluation de la réactivité de l’USS des FAR pour faire face à une situation de crise NRBC qui pourrait survenir sur tout le territoire national, et ce afin de tester leur capacité de déploiement par voie aérienne.

Cette opération entend également développer l’interopérabilité entre les unités participantes, exercer la fonction Command, Control, Communication & Information (C3I) lors de l’opération de décontamination et évaluer le soutien logistique durant cette même opération.

L’exercice « African Lion 2019 », qui se déroule dans la région d’Agadir, Tifnit, TanTan, Tata, et Ben Guérir, implique des milliers de militaires et un nombre très important de matériel.

Il fait partie des exercices majeurs organisés conjointement par le commandement des États-Unis pour l’Afrique (AFRICOM) et les Forces Armées Royales, visant à consolider le niveau de coopération et de formation ainsi que l’échange d’expérience et de savoir entre les différentes composantes militaires afin de leur permettre d’atteindre leur pleine capacité opérationnelle.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.