Une prise de position inédite. L’acteur américain George Clooney a lancé un appel au boycott de 9 hôtels de luxe liés à l’Etat de Brunei après que les autorités de ce riche pays pétrolier aient décidé d’appliquer à partir de ce 3 avril, au nom de la « loi islamique » (Charia), la lapidation et la peine de mort en cas d’adultère ou d’homosexualité.

Pour la star américaine, « chaque fois que nous descendons dans l’un de ces 9 hôtels, que nous y participons à des réunions ou que nous y mangeons, nous versons directement de l’argent dans les poches d’hommes qui ont choisi de lapider ou de fouetter à mort leurs propres citoyens parce qu’ils sont homosexuels ou accusés d’adultère ».

Certes, un boycott n’aura probablement que peu d’effet. Mais, « j’ai appris au cours des années passées à faire face à des régimes meurtriers qu’on ne peut pas les couvrir de honte. En revanche, on peut couvrir de honte les banques, les financiers et les institutions qui font des affaires avec eux et choisissent de regarder ailleurs », a écrit Clooney dans une tribune libre sur le site Deadline.com.

Pour ce qui est des hôtels concernés, l’acteur cite : « The Dorchester (Londres), 45 Park Lane (Londres), Coworth Park (Royaume-Uni), The Beverly Hills Hotel (Beverly Hills, USA), Hotel Bel-Air (Los Angeles, USA), Le Meurice (Paris), Hôtel Plaza Athénée (Paris), Hotel Eden (Rome) et Hotel Principe di Savoia (Milan, Italie).

Plusieurs autres artistes ont exprimé leur soutien à l’appel de boycott lancé par l’acteur dont des d’autres stars du 7ème art et le célèbre chanteur britannique Elton John.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.