Est-ce le début de la fin des présentatrices TV en chair et en os? A peine révélé par l’agence officielle chinoise Xinhua, le nom de la nouvelle présentatrice de l’agence, Xin Xiaomeng, a fait le tour du monde est pour cause il ne s’agit pas  d’une vraie personne mais d’un modèle ultraréaliste généré par ordinateur et alimenté par une technologie d’Intelligence Artificielle (IA) avancée.

Xin Xiaomeng, qui s’est présentée récemment, parfaitement coiffée, aux spectateurs de Xinhua dans un court clip rejoindra ses deux collègues présentateurs masculins artificiellement intelligents.

Développée par l’agence Xinhua en collaboration avec le moteur de recherche Sogou, la nouvelle présentatrice Xiaomeng est remarquablement réaliste. Son apparence et sa voix ont été inspirées par celles d’une réelle présentatrice de Xinhua nommée Qu Meng.

Ses collègues masculins, entrés en fonction en novembre dernier, ont depuis présenté plus de 3.400 reportages totalisant plus de 10.000 minutes d’antenne. Ils ont beaucoup évolué, alors qu’ils ne pouvaient lire les nouvelles qu’assis à un bureau et avec un langage corporel minimal.

Une récente vidéo a montré l’un des deux présentateurs, Xin Xiaohao, debout en trains de raconter aux téléspectateurs les améliorations qu’il a reçues: « Désormais, plutôt que de travailler derrière le bureau, je vais présenter les nouvelles devant le bureau. Je vais rester debout. Je peux faire plus de gestes des mains et d’expressions faciales. Maintenant, j’ai mon propre nom, Xin Xiaohao. Grâce à cette mise à jour, je pourrai faire de meilleures émissions ».

Selon le site Réseau International, bien que ces présentateurs ne parviennent pas encore parfaitement à imiter physiquement leurs homologues humains, ils sont sous certains aspects supérieurs à une personne réelle. Par exemple, ils ne ratent jamais une réplique et ne bégaient jamais.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.