Depuis le début de la semaine, les étudiants en médecine sont en grève à l’échelle nationale et entendent poursuivre leur mouvement jusqu’à vendredi prochain en signe de protestation contre « les décisions unilatérales » prises par le ministère de l’Enseignement supérieur relatives notamment aux dispositions pédagogiques du doctorat en médecine, en pharmacologie et en médecine dentaire.

La Coordination entend également durcir ses actions de protestations qui pourront aller jusqu’au boycotte des examens, incombant la responsabilité de cette situation au ministère de tutelle.

Le coordinateur national des étudiants en médecine Ayoub Aboubiji a indiqué au site arabophone Hespress que les pourparlers avec les responsables des ministères de la santé et de l’enseignement supérieur n’ont abouti à aucun résultat en ce sens que les réponses apportées aux revendications des étudiants sont floues et imprécises.

Il a ajouté que les deux ministères donnaient des réponses différentes à leurs revendications, réitérant l’appel de la coordination à la tenue d’une rencontre « tripartite réunissant les représentants des deux ministères et de la coordination nationale des étudiants en médecine afin de parvenir à une solution satisfaisante pour tout le monde ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.