Nouvelles révélations concernant la mort suspecte, le 1er mars courant dans une clinique près de Milan, de la top modèle marocaine Imane Fadil, un des témoins-clefs en 2012 dans le procès du Rubygate.  

Selon le journal italien le Corriere della Sera, la clinique où se trouvait la jeune femme a procédé à des examens pour tenter de comprendre quelle était la cause de la détérioration de sa santé et, n’ayant rien trouvé, a envoyé des échantillons à un laboratoire spécialisé de Pavie dans le nord du pays.

Citant des sources non identifiées, le quotidien écrit que les résultats sont parvenus le 6 mars, cinq jours après le décès de la jeune femme, et évoquent « la présence d’un mélange de substances radioactives qu’il n’est pas possible de trouver normalement dans le commerce ».

Selon Paolo Sevesi, l’avocat d’Imane Fadil, cette dernière lui aurait confié « sa crainte d’avoir été empoisonnée », a rapporté pour sa part l’agence italienne AGI.

En avril 2018, Fadil avait affirmé dans une interview au journal italien Il Fatto Quotidiano qu’elle préparait un livre sur les soirées de la villa d’Arcore, livre, selon certains médias, dont les magistrats en charge de l’affaire ont obtenu une copie après sa mort.

+ Femmes déguisées en religieuses, avec «ballet sexy» et strip-tease +

Imane Fadil est devenue connue du grand public italien quand elle a livré ses témoignages, en 2012, dans le cadre du scandale sexuel et du procès Rubygate portant sur les soirées libertines « bunga-bunga » que l’ancien chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi organisait avec des jeunes femmes dans sa villa à Arcore, dans les environs de Milan.

L’ancienne top modèle avait alors expliqué que le soir de sa première visite à Arcore, M. Berlusconi lui avait tendu une enveloppe contenant 2000 euros, ajoutant: «ne vous offensez pas». La jeune femme avait aussi décrit «une performance» de deux femmes déguisées en religieuses, avec «ballet sexy» et strip-tease.

En octobre 2010, il s’est avéré que Berlusconi, alors président du conseil, a demandé à la police de libérer une jeune fille de 17 ans, Karima Ruby Mahroug, arrêtée pour vol et ce de crainte que cette dernière ne révèle les soirées bunga-bunga auxquelles elle assistait.

Condamné en 2013 dans cette affaire, Silvio Berlusconi a été blanchi en 2015. Mais il est actuellement jugé pour subornation de témoins pour avoir offert plus de 10 millions de cadeaux à Ruby et à d’autres jeunes femmes.

Une affaire dans laquelle Imane Fadil devait être témoin.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.