Prédiction. La secrétaire générale du Parti socialiste unifié (PSU), Nabila Mounib, a affirmé que l’Islam politique était en recul dans la région du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord, ce qui augure, selon elle, du « début de la renaissance et de la fin de l’ignorance sacrée ».

Par ailleurs, Nabila Mounib, qui intervenait mercredi lors d’une conférence sur « les droits de l’homme et la démocratie », organisée par l’Association marocaine des droits humains, a imputé la responsabilité aux élites politiques l’échec de la transition démocratique au Maroc, car, « ces élites ne pratiquent plus la politique dans l’objectif noble de défendre l’intérêt général ».

La responsable du PSU, dont les propos ont été relayés par le site arabophone Hespress, a lié l’essor de la démocratie à la promotion des droits de l’homme, estimant que cette condition n’a pas été remplie dans la constitution de 2011 en ce sens que ce texte « n’a pas introduit une séparation des pouvoirs » même si la responsabilité a été liée à « la reddition des comptes » et qu’ont été formulés certains droits humains lesquels n’ont pas été respectés dans leur globalité. Pour elle, « la démocratie marocaine reste formelle ».

+ « Nous devons compter sur nous mêmes… » +

Mounib a souligné que « la constitution ne respecte pas la première génération de droits de l’homme parce qu’elle ne respecte pas la liberté religieuse, l’égalité effective entre les femmes et les hommes et ne respecte pas la deuxième génération de droits de l’homme relative aux droits économiques, sociaux et culturels ainsi que la quatrième génération, car elle ne fait pas état d’un certain nombre de nouveaux droits, tels que les relations consensuelles ».

Elle a, en outre, estimé qu’il ne faudrait pas compter sur les forces internationales pour promouvoir les droits de l’homme « car il existe des lobbies qui contrôlent les médias et orientent l’opinion publique et ce sont ces groupes qui contribuent à l’élection de présidents pour défendre leurs intérêts comme c’est le cas en France et aux Etats-Unis d’Amérique ».

Selon elle, « il existe une mafia internationale qui fabrique des présidents qui dirigent des Etats puissants. Nous ne devrons pas compter sur ces pays pour nous aider à faire progresser les droits humains dans nos pays, mais nous devons compter sur nous-mêmes et sur les autres peuples opprimés ».

 Article19.ma

1 COMMENTAIRE

  1. bonjour madame Nabila Mounibe
    non hélas non l’Islam Politique en perpétuelle avancée , il progresse , beaucoup , si vous voulez les preuves? le Maroc qui gouverne? ce n’est pas le PJD, en Turquie ? a Gaza ? au Yémène ? en Iran ? alors Lalla ? de grâce soyez objective s’il vous plait

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.