Une polémique transméditerranée. Un adepte de Twitter, le député Istiqlalien Lahcen Haddad a réagi au quart de tour au « Tweet-pronostic » du dirigeant espagnol José Ramón García sur le résultat des élections législatives au Maroc en 2021.

José Ramón García qui a exprimé son point de vue dans un entretien avec El Pais, est chargé des relations extérieures au sein du Parti Populaire (PP) espagnol. Il a été l’invité du RNI lors d’un meeting à Madrid le 9 mars 2019.

« José Ramón García du PP (Parti Populaire) devrait s’occuper de ses propres affaires. Celui qui sera premier ministre du Maroc en 2021 dépend des marocains! Si vous soutenez quelqu’un au Maroc, prenez le pour vous ! Vous êtes en charge des relations du PP! C’est le principe élémentaire de la diplomatie », a répondu en substance Haddad.

En d’autres termes, Haddad dit à l’homme politique espagnol : « dont acte! ».

Pour rappel, nombreux analystes politiques estiment que Aziz Akhanouch, leader du Rassemblement National des Indépendants (RNI) a « les moyens » et de « fortes chances » sans compter le soutien du Makhzen, de remporter les prochaines élections face aux islamistes du Parti Justice et Développement (PJD).

Ce pronostic semble trop déranger le PJD et surtout le parti de l’Istiqlal, qui par le passé chantait : « المغرب لنا لا لغيرنا » (Le Maroc est à Nous et pas à quelqu’un d’autre).

Les temps ont changé et il fallait s’y attendre. « L’Istiqlal est bien évidemment dans la course… mais loin derrière », ajoutent les mêmes sources.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.