Un meeting pas comme les autres puisque il rassemble la crème des informaticiennes marocaines, arabes et occidentales. Ainsi, la 6ème édition de la Conférence internationale pour les femmes arabes en informatique, qui s’est ouverte jeudi à Rabat, constitue l’occasion de mettre en valeur, pendant trois jours, « les efforts déployés par la femme et de renforcer sa visibilité » dans cette discipline. 

Les travaux de cette conférence, organisée par « Arab Women In Computing » (ArabWIC), un groupement international incluant 17 sections dont une marocaine, mobiliseront près de 200 personnes, en majorité des femmes spécialisées dans les domaines de l’informatique et des technologies de l’information.

Dans une déclaration à la presse en marge de cet événement, Dalila Chiadmi, professeur de l’enseignement supérieur en informatique et présidente de la section marocaine d' »ArabWIC », a indiqué que cette conférence a trois objectifs essentiels, à savoir encourager les jeunes filles à s’orienter vers les disciplines techniques et technologiques et accompagner les femmes qui ont fait ce choix pour qu’elles développent leurs compétences dans ce domaine qui évolue à grande vitesse.

Il s’agit également de créer un écosystème entre les académiciennes, les entrepreneures et les personnes qui travaillent d’ores et déjà dans le domaine, a-t-elle précisé.

+ Mme Chiadmi : «  Au Maroc…le taux est honorable +

En termes de chiffres, Mme Chiadmi a fait savoir que dans les établissements où elle enseigne, 30% des étudiants sont des femmes, ce qui constitue selon elle un « taux très honorable en comparaison même avec les pays développés », notant que la problématique se pose ultérieurement lorsque ces femmes finissent par travailler dans des secteurs n’ayant aucun rapport avec l’informatique.

Pour sa part, Rachida Dssouli, professeur à l’université de Concordia au Canada, a souligné que cette conférence permet aux femmes de se connaître, de se mettre en réseau et de développer des synergies. Cet événement, qui cible les femmes exerçant dans des domaines liés à la technologie et à l’innovation, est l’occasion de discuter de l’état des lieux du domaine, de créer des liens avec l’écosystème technologique mondial, de contribuer à l’amélioration de la coopération et du networking au niveau national, régional (MENA) et international et de développer des idées et des projets innovants.

Initié pour la première fois au Maroc, l’événement se poursuit jusqu’au 9 février à l’École Mohammedia des ingénieurs (EMI) et prévoit des conférences, des tables rondes, des ateliers, des présentations de projets de recherche, ainsi qu’une demi journée dédiée au « Women in Data Science » et un mini hackathon.

L' »ArabWIC » regroupe plus de 2.500 femmes arabes actives dans le secteur des technologies de l’information et comprend une section marocaine créé en 2015, qui compte déjà plusieurs événements à son actif comme le « Women in data science », le « Networking université-entreprise » et le « Girls code ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.