Le vice-procureur général de la Cour d’appel de Marrakech a convoqué, la semaine dernière, le travesti (Ch. L.), dont des images avaient circulé sur les réseaux sociaux le montrant interpelé le soir du réveillon 2018/19 par des policiers, en vue de lui donner les noms des agents impliqués dans la prise et la diffusion des photos et des vidéos en question et qui ont mis sa vie en danger.

« Le vice-procureur général de la Cour d’appel m’a convoqué la semaine dernière et m’a demandé de donner les noms de certaines personnes impliquées dans l’affaire », a indiqué Ch. L. au site arabophone Hespress.

Il a ajouté qu’il avait passé « environs deux heures dans le bureau du greffier auquel il a fourni les différentes données liées à l’affaire », se demandant : « Pourquoi j’ai été de nouveau convoqué pour me demander d’écrire les noms des personnes qui m’ont agressé ? Comment pourrais-je connaître leurs noms ? », a ajouté la même source.

Concernant son intention de quitter le Maroc pour s’exiler dans un pays européen, il a indiqué qu’il n’y a « rien de nouveau » à ce sujet sauf qu’il a repris son activité professionnelle à Marrakech.

Le procureur général a convoqué CH. L. car les agresseurs présumés sont des agents d’autorité et donc ces derniers ne peuvent être auditionnés par la police judiciaire, affirme le site.

De son côté, rappelle-t-on, le Directeur général de la sûreté nationale, Abdellatif Hammouchi, avait décidé des sanctions disciplinaires allant de la suspension provisoire de travail au blâme ou encore l’avertissement à l’encontre de quatre responsables de la préfecture de police de Marrakech pour manquements aux obligations professionnelles et pour ne pas avoir pris les mesures préventives nécessaires à la préservation des données personnelles d’un individu qui faisait l’objet d’une enquête préliminaire sur un accident de la circulation.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.