Un responsable du bureau d’information du Hirak populaire en Libye a indiqué mardi que la famille de l’ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a entamé des poursuites judiciaires contre le sénateur américain Marco Rubio pour avoir publié sur son compte Twitter deux photos de l’ancien homme fort de Tripoli l’une le montrant souriant et l’autre ensanglanté à quelques minutes de son meurtre brutal en 2011.

Dans une déclaration à l’agence de presse allemande DPA, le responsable du bureau d’information du hirak populaire libyen a expliqué que la conduite du sénateur américain constitue une « atteinte flagrante » au respect dû aux morts et était « contraire aux valeurs humaines, aux us et aux conventions internationales”.

« De tels dépassements contredisent les discours de la communautés internationale sur les droits de l’homme et comportent des menaces directes à l’encontre du président vénézuélien Nicolas Maduro comme quoi il risque le même sort que Kadhafi », a-t-il dit.

Il a ajouté que ceci confirme l’implication de l’OTAN et des Etats Unis dans l’assassinat de Kadhafi et leurs agissements contre le peuple libyen.

Pour sa part, la famille de Kadhafi a qualifié de « scandaleux et de provocateur » le tweet du sénateur américain, affirmant qu’elle ne laissera pas impuni un tel agissement « barbare » et qu’elle recourra à ce sujet à la justice.

+ Twitter sollicité pour la suppression des photos de Kadhafi +

Elle a également demandé à Twitter de prendre ses responsabilités et de supprimer les photos postées par Rubio, soulignant qu’elle considère l’agissement du sénateur américain comme étant une preuve de l’implication de l’OTAN dans les crimes de guerre et des crimes contre l’humanité en Libye.

En pleine crise vénézuélienne, le sénateur américain Marco Rubio a publié récemment sur Twitter une photo du meurtre du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi adressant un message on ne peut plus clair au Président Nicolas Maduro.

D’autant plus que, plus tôt dans la journée, le sénateur américain a publié un post affirmant que l’isolement international du gouvernement de Maduro se renforçait, que les moyens d’échapper aux sanctions se réduisaient et qu’augmentait sensiblement la volonté de nombreux pays d’appuyer des actions multilatérales plus énergiques pour le déloger.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.