À la veille du 8 mars, journée internationale de la Femme, une séquence audio relayée sur WhatsApp par des voyous a effrayé nombreuses citoyennes marocaines. Et pour cause, une femme y relate que des délinquants, se faisant passer pour mendiants sur certains axes routiers du Maroc, auraient défiguré 6 femmes à l’acide nitrique.

Cette fausse information serait contenue dans « un enregistrement audio » qui aurait été diffusé sur les ondes d’une radio privée au Maroc.

Réagissant à ce hoax, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a publié un démenti, ce mardi, indiquant qu’ « aucun cas d’attaque à l’acide n’a été enregistré à l’échelle nationale ». Les services de sécurité ont ouvert une enquête après avoir repéré l’enregistrement audio relatant des « faits criminels fictifs ».

Consultée, la dite radio a nié avoir publié une séquence audio ou une information de ce type, précise la DGSN.

Les investigations ont montré que les services de sûreté à l’échelle nationale n’ont enregistré aucun cas de ce genre, relevant qu’aucune fille ou femme n’a subi de défiguration selon le modus operandi criminel imaginaire décrit dans ledit enregistrement audio.

Tout en rejetant cette information « fausse et imaginaire », la DGSN affirme que l’enquête ira dans le sens de déterminer la partie derrière ce genre d' »informations mensongères ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.