Les Assemblées annuelles de la Banque islamique de développement (BID) se tiendront du 3 au 6 avril prochain à Marrakech, a annoncé, jeudi à Rabat, le ministre de l’Économie et des Finances, Mohamed Benchaaboun.

S’exprimant lors d’une conférence de presse tenue en marge du 2è Forum de la BID sur le Partenariat public-privé (PPP), M. Benchaaboun a souligné que ces Assemblées, organisées sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, vont réunir quelque 2000 hauts responsables et participants du monde de la finance venant des 57 pays membres de la BID.

Ce grand événement offrira l’occasion de présenter les principaux projets réalisés au Maroc notamment en matière des énergies renouvelables et des infrastructures, a-t-il noté.

S’agissant du 2è Forum sur le partenariat public-privé, co-organisé en partenariat entre la BID et le ministère, M. Benchaaboun a relevé que le PPP est un mécanisme indispensable pour compléter les outils utilisés en matière de financement des projets d’infrastructures et des projets structurants dans différents pays.

 »Nous sommes en train au niveau du gouvernement d’amender la loi sur les PPP », a-t-il poursuivi, relevant que ce forum est une occasion idoine pour qu’on puisse  »tirer le meilleur parti et les bénéfices des expériences cumulées par les différents pays participants”.

Selon le ministre, la visite au Maroc du président de la BID est aussi une occasion pour finaliser le plan d’action de coopération entre le Royaume et la Banque pour les cinq prochaines années.

De son côté, le président de la BID, Bandar Hajjar, a fait part de sa gratitude et ses remerciements à SM le Roi Mohammed VI pour l’intérêt dont le Souverain entoure les Assemblées annuelles de la banque.

Il a, par ailleurs, souligné l’importance des PPP dans la réalisation des projets d’infrastructures de grande envergure, notamment dans les domaines de la santé, l’enseignement, l’accès à l’eau potable, l’accès aux services bancaires et les smart cities.

Il a de même reconnu que le secteur privé est le principal moteur de développement à court et long termes, tout en soulignant le rôle des gouvernements dans le développement économique et social.

M. Bandar a également mis l’accent sur la nécessité de concevoir et d’appliquer des lois sur les PPP comme le cas du Maroc, et de chercher de nouvelles sources de financement.

Il a de même fait savoir qu’il va visiter lors de son séjour au Maroc certains projets au financement desquels la Banque a contribué.

Le 2ème Forum du Partenariat Public-Privé a réuni un parterre d’experts de renommée internationale, de responsables gouvernementaux et d’investisseurs privés pour débattre des moyens d’améliorer l’environnement juridique et institutionnel des PPP, notamment sur le continent africain.

Les travaux de cette rencontre s’articulent autour de plusieurs axes portant sur diverses thématiques ayant trait au potentiel des PPP à façonner les villes futures, à la création d’un environnement propice aux PPP dans les infrastructures sociales (santé et éducation) et aux mécanismes innovants pour les PPP.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.