Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi :

*Le Matin. :

– Sur ordre de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, S.A.R. le Prince Moulay Rachid a reçu, mardi en Sa résidence à Rabat, Sidi Mohamed Ould Maham, émissaire du président de la République islamique de Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Aziz, qui a remis à Son Altesse Royale un message du chef de l’Etat mauritanien au Souverain. Cette audience s’est déroulée en présence de l’ambassadeur de Mauritanie à Rabat, Mohamed Lemine Ould Aboye.

– La Banque islamique de développement et le ministère de l’Économie organisent, jeudi à Rabat, le deuxième Forum sur le partenariat public privé. L’évènement réunit une palette d’experts internationaux, des responsables gouvernementaux et des investisseurs privés pour débattre des moyens d’améliorer l’environnement juridique et institutionnel des PPP, notamment sur le continent africain.

*Aujourd’hui le Maroc. :

– Le Maroc et la Belgique ont signé une déclaration d’intention en vue de renforcer leur coopération judiciaire. Cette déclaration d’intention est de nature à développer la coopération bilatérale et la hisser à des niveaux prometteurs, a indiqué Mohamed Auajjar, ministre de la Justice. La déclaration a été signée par Auajjar et son homologue belge Koen Geens, en présence de l’ambassadeur du Maroc en Belgique et au Grand Duché de Luxembourg, Mohamed Ameur. Le ministre marocain et Koen Geens avaient auparavant eu des entretiens portant notamment sur l’examen des moyens de renforcer la coopération entre le Maroc et la Belgique dans le domaine judiciaire, ainsi que sur la dynamique de réformes que connaît le Maroc dans différents domaines.

– Dans le cadre du partenariat entre le Royaume du Maroc et l’Union européenne, le jumelage d’appui à la Direction générale des impôts (DGI) vient d’être clôturé. Ce jumelage institutionnel, d’une durée de 24 mois, a été réalisé dans le cadre du programme « Hakama » (financé par l’Union européenne à hauteur de 13 millions de dirhams (1,2 million d’euros) et géré par le ministère de l’économie et des finances du Maroc. « Hakama » a pour objectif d’accroître l’efficacité, l’efficience et la qualité de l’action et des services publics par une mobilisation plus efficace et équitable du financement public et par la mise en œuvre d’une gestion publique, en particulier budgétaire, plus performante et transparente.

*L’Economiste. :

– La vague de contrôle menée par l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) dans le secteur, n’est pas liée à la forte augmentation des fonds qui sont placés dans les contrats d’assurance-vie, soutient son président, Hassan Boubrik. Cependant, ces missions de vérification ont révélé d’importantes failles dans le dispositif de lutte contre le blanchiment de capitaux de plusieurs compagnies et intermédiaires d’assurances. Les premières sanctions seront prononcées incessamment. L’Acaps est sur le point de finaliser la circulaire sur l’anti-blanchiment de capitaux. Les changements introduits tiennent compte des recommandations du Groupe d’action financière (GAFI) et de l’expérience des opérateurs sur le terrain. Certaines modifications sont censées renforcer la connaissance du client avec notamment le renforcement des règles d’identification et de profilage des assurés et des bénéficiaires des contrats.

– Fini l’exploitation du domaine public pour la réalisation d’une habitation principale ou secondaire ? C’est du moins ce que prévoit le projet de loi, actuellement en consultation publique, qui ambitionne de corriger les défaillances de la réglementation en vigueur, datant de 1918. Le nouveau texte limite la durée de l’exploitation à 40 ans, renouvelable une fois, et entend mobiliser ce patrimoine public pour la réalisation des projets d’investissement.

* Al Bayane.:

– Dans le communiqué final ayant sanctionné la première Conférence au Sommet de la Commission climat pour le Sahel, les chefs d’Etat et de gouvernements ont « salué le rôle pionnier joué par SM le Roi Mohammed VI et Sa vision pour une Afrique forte et résiliente ainsi que le leadership et la disponibilité du Maroc, partenaire fondateur des trois commissions climat de l’Afrique ». Le Maroc, ajoute le communiqué, « a toujours œuvré pour une coopération sud-sud ambitieuse à même de garantir un développement harmonieux et durable de l’Afrique ». – Alors que le rôle de l’architecte est déterminant dans la planification et le développement durable des villes, la formation en architecture demeure entachée de plusieurs défaillances. Celles-ci ont fait l’objet d’une étude pilotée par la direction de l’architecture du ministère de tutelle et dont les résultats ont été présentés lors de la 1ère conférence des écoles d’architecture, organisées à Ifrane. Sur les cinq écoles d’architecture de statut public opérationnelles, seule l’ENA de Rabat arrive à tirer son épingle du jeu. Celles de Fès, Marrakech, Tétouan et Agadir sont confrontées à une série d difficultés liées notamment aux conditions de leur mise en place en tant qu’annexes de l’ENA.

*L’Opinion. :

– Les sites marchands et sites des facturiers affiliés au Centre monétique interbancaire (CMI) ont réalisé 8,3 millions d’opérations de paiement en ligne via cartes bancaires, marocaines et étrangères, pour un montant global de 3,3 milliards de dirhams (MMDH) en 2018. Ces sites ont enregistré une progression de 25,4% en nombre d’opérations et de 24,4% en montant par rapport à 2017, fait savoir le CMI dans son rapport sur l’activité monétique marocaine. Les paiements en ligne par cartes bancaires marocaines et étrangères sur les sites marocains se répartissent, en termes de volume, essentiellement sur les opérateurs Télécom (23,7%), les compagnies aériennes (21,9%), les régies (Electricité, Eau) (29,5%), les services gouvernementaux (10,2%) et les hôtels (4,5%), précise la même source.

– Plusieurs contrats de financement portant sur des projets de recherche dans le domaine de la valorisation des plantes médicinales et aromatiques ont été signés entre le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le Centre national de recherche scientifique et technique (CNRST) et l’Agence nationale des plantes médicinales et aromatiques (ANPMA). Les projets retenus sont à même de promouvoir la valorisation des plantes médicinales, en particulier le volet relatif au développement des phytomédicaments à base de plantes marocaines. Il s’agit également de renforcer la recherche scientifique au Maroc et de valoriser les plantes marocaines et le savoir-faire des enseignants et des universités.

*Libération.:

– Le Maroc et le Mali ont signé un mémorandum d’entente de coopération en matière de gestion des politiques migratoires. Ce mémorandum d’entente vise à mettre en place un cadre de coopération entre les deux pays qui permet d’une part le partage des acquis et des expériences dans le domaine de la gestion des affaires des communautés résidant à l’étranger et d’autre part, leur mobilisation pour le développement des deux pays. Il est question aussi de l’accompagnement visant une meilleure intégration éducative, culturelle et sociale des communautés marocaines et maliennes.

– Le système de formations Bachelor entrera en vigueur en 2020. L’inscription à ce système aura lieu à partir de juillet 2020, a indiqué le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Le ministère a annoncé l’organisation d’une rencontre nationale dédiée à l’examen et à l’approbation des documents liés au système de formation Bachelor (23 avril prochain), le dépôt des documents y afférents devant la commission nationale de coordination de l’enseignement supérieur (26 avril 2019) et le lancement d’appels d’offres relatifs aux formations Bachelor (29 avril 2019), outre l’élaboration de nouvelles filières du Bachelor par les universités en mai et décembre 2019.

*Akhbar Alyaoum. :

– Le ministère de la Santé a lancé des appels d’offres ouverts pour la sélection d’un partenaire spécialisé dans la production des médicaments. Suite à la détection de plusieurs cas de grippe H1N1, le Conseil d’administration de l’Institut Pasteur a décidé de construire une unité industrielle de production de vaccins, de produits biologiques au centre Tit-Mellil. Une décision que le ministère de la Santé refusait d’appliquer depuis 2003. La construction de cette unité vient en réponse à la propagation de nouvelles épidémies, ce qui a poussé le ministère à établir une première évaluation du projet de l’Institut Pasteur à Casablanca.

– Mustapha Ramid, ministre d’Etat chargé des Droits de l’Homme, qui s’exprimait lors du Segment de haut niveau dans le cadre de la 40ème session du Conseil des droits de l’Homme, a réitéré l’engagement du Maroc à poursuivre son ouverture et sa coopération avec le système des Nations Unies des droits de l’Homme et sa détermination à mettre en œuvre les recommandations pertinentes de ses mécanismes. Le Royaume tient également à soumettre ses rapports initiaux et périodiques aux organes de traités, a-t-il poursuivi, notant que le Maroc s’engage à soumettre les rapports nationaux 19, 20 et 21 sur l’application de la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale au cours de cette année, ainsi que d’autres rapports.

*Al Ahdat Al Maghribia. :

– La région de Tendrara (Oriental) deviendra une plateforme productrice de gaz à l’horizon 2020, a annoncé l’Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM). Sur un total de cinq puits creusés, entre 2016 et début 2019, par la compagnie d’exploration britannique, Sound Energy, deux puits présentent des quantités de gaz économiquement viables, selon des données de l’Office. Ce qui a poussé ce dernier à octroyer l’année dernière une licence d’exploitation à Sound Energy.

– La commission parlementaire composée de deux membres de chaque groupe et groupements à la Chambre des représentants, constituée pour régler les désaccords autour du projet de loi-cadre relatif au système d’éducation et de formation, n’a pas réussi à trouver un accord qui plairait à toutes les parties. L’enseignement des matières scientifiques et techniques en langue française serait à l’origine des divergences entre les dirigeants des partis.

*Al Alam. :

– La coordination des syndicats de l’enseignement regroupant notamment le syndicat national de l’enseignement (CDT), la Fédération libre de l’enseignement (UGTM), le syndicat national de l »enseignement (FDT), la fédération nationale de l’enseignement (UMT), a rejeté l’offre du gouvernement, la jugeant en deçà des attentes du corps des enseignants. L’approche adoptée par le gouvernement est loin d’être sérieuse et nécessite une volonté réelle pour entamer des négociations fructueuses, ont souligné les syndicats. – L’élargissement du réseau des guichets automatiques bancaires (GAB) s’est poursuivi avec l’installation de 266 nouveaux GAB en 2018, permettant au réseau d’atteindre 7.289 GAB, soit une extension de 3,8% par rapport à 2017, selon le Centre monétique interbancaire (CMI). Durant l’année dernière, le réseau GAB a réalisé 305,6 millions de retraits effectués par les cartes bancaires marocaines et étrangères, en progression de 8,2%, pour un montant global de 277,7 milliards de dirhams (MMDH), en hausse de 9,3%, soit une activité mensuelle moyenne de 3.789 opérations de retrait pour 3,4 millions de dirhams (MDH) pour chaque GAB, indique le CMI dans son rapport sur l’activité monétique marocaine

*Al Ittihad Al Ichtiraki. :

– Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a salué la position historique et réaliste du Congrès colombien en faveur de l’intégrité territoriale du Maroc ainsi que de l’initiative d’autonomie présentée par le Royaume en vue de trouver une solution définitive à ce différend artificiel. Lors de ses entretiens avec le président de la commission des affaires étrangères à la Chambre des représentants de la république colombienne, Anatolio Hernandez Lozano, en visite dans le Royaume à la tête d’une délégation parlementaire, El Malki a souligné que cette position illustre la profondeur des liens de solidarité unissant les deux peuples et reflète le dynamisme positif des relations bilatérales ces dernières années, rappelant que Rabat et Bogotá partagent les mêmes valeurs de paix, de stabilité, de démocratie et de dialogue pour la résolution des différends.

– Le ministère de la Santé a affirmé que l’attribution de postes de responsabilité aux délégués provinciaux de la Santé se base sur les critères de mérite et de compétence notamment en matière de mise en œuvre du plan stratégique « Santé 2025 ». Réagissant aux informations relayées par certains médias au sujet de « l’attribution de postes de responsabilité aux délégués provinciaux du ministère de la Santé sur la base du critère de l’appartenance partisane », le ministère a indiqué dans un communiqué avoir lancé récemment un appel à candidatures pour pourvoir des postes de responsabilité, y compris des directeurs centraux, des directeurs régionaux et des délégués, afin de faire le choix optimal de compétences capables de mettre en œuvre le plan stratégique du ministère, élaboré en partenariat avec de nombreux acteurs.

*Rissalat Al Oumma. :

– Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné de S.A.R. le Prince Héritier Moulay El Hassan, de S.A.R. le Prince Moulay Rachid et de LL.AA.RR. les Princesses Lalla Meryem et Lalla Hasnaa, a offert, lundi à la Résidence Royale à Salé, une cérémonie de thé en l’honneur du Prince Harry, Duc de Sussex, et de son épouse Meghan Markle, Duchesse de Sussex, qui effectuent une visite dans le Royaume. A cette occasion, le Duc de Sussex a remis à S.M. le Roi un message écrit de la part de S.M. la Reine Elisabeth II du Royaume Uni. *Al Massae. :

– Le gouvernement a transféré officiellement des entreprises publiques au secteur privé. Il s’agit d’une société relevant à l’ONEE en plus de l’hôtel de la Mamounia. D’autres entreprises publiques seront également privatisées, alors que le gouvernement a renoncé à la privatisation d’autres établissements qui étaient auparavant désignés à cette opération.

– Après les importantes pertes causées par la propagation de la peste des petits ruminants, qui avait frappé la région de l’Oriental, des responsables et des membres de la Chambre de l’agriculture ont sollicité le ministre de l’Intérieur pour constituer une commission qui se chargera du recensement du nombre d’animaux décédés, Dans une correspondance adressée au ministre de l’Intérieur, les membres de la Chambre agricole ont fait part de leur souffrance, réclamant une indemnisation des éleveurs touchés pour les aider à surmonter cette épreuve.

*Bayane Alyaoum. :

– Lahcen Daoudi, ministre délégué chargé des affaires générales et de la gouvernance, a démenti les informations faisant état d’une levée de la subvention accordée au gaz butane. Il a indiqué sur sa page Facebook qu’aucune décision n’a été prise dans ce sens et que ce sujet n’est pas non plus à l’ordre du jour. Cette décision ne sera prise que lorsqu’on aura établi que le pouvoir d’achat ne serait pas affecté, a-t-il précisé.

– Le ministre de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Abdelahad Fassi Fehri, a plaidé pour des formations en architecture alignées sur les standards internationaux, débouchant sur des pratiques professionnelles multiples et répondant à la demande sociale et aux besoins du marché. S’exprimant à l’ouverture de la première Conférence des écoles d’architecture, le ministre a souligné que le développement de la formation en architecture est un défi collectif, en ce sens qu’aucune amélioration substantielle ne pourra être relevée sans l’engagement fort et durable de tous les intervenants en la matière ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.