Un véritable casse-tête chinois pour la police européenne des frontières. Quelque 13 269 Marocains sont entrés illégalement en Europe en 2018, soit 9% des 150.111 migrants clandestins recensés l’année dernière par l’agence européenne de grade-frontière et de garde-côtes « Frontex ».

Selon le dernier rapport de Frontex, environ 57 000 migrants clandestins ont rejoint l’Espagne en 2018 dont 11.723 Marocains alors que le nombre des migrants expulsés des différents pays de l’UE a atteint 75.241 dont 10.010 sont originaires du Maroc.

La même source a précisé que la Méditerranée occidentale est devenue la route la plus fréquemment utilisée par les migrants clandestins vers l’Europe, relevant que le nombre de traversées du détroit à partir du Maroc a été multiplié par 5 au cours de l’année écoulée.

L’agence Frontex a également révélé que 21 160 Marocains étaient en situation irrégulière en Europe en 2018, derrière les Ukrainiens (36 251), le Albanais (21 350), les Irakiens (21 307) et les Algériens (15 577).  

Pour leur part, les Syriens restent en tête des migrants illégaux entrés en Europe l’année dernière avec 14 378 personnes suivies des Afghans avec 12 000 clandestins.

Bien que le nombre de tentatives d’entrée illégales en Europe a atteint son niveau le plus bas

en 5 ans, la pression migratoire est restée relativement forte aux frontières extérieures de l’UE, a relevé Frontex soulignant que le nombre total a chuté de 27% par rapport à l’année précédente et s’est établi à 150 114, soit 92% de moins que le pic enregistré lors de la crise migratoire de 2015.

Encadre

[ In 2018, the number of detections of illegal border-crossings reached its lowest level in five years, but migratory pressure re- mained relatively high at the EU’s exter- nal borders. The total figure fell 27 % from the previous year to 150 114 and was 92 % below the peak of the migratory crisis in 2015. This was in large part due to the dramatic fall in the number of migrants on the Central Mediterranean route, where the number of detections plunged 80 % to 23 485. Meanwhile, both the Western Mediterranean and the Eastern Mediterranean routes saw an increase in the detections of illegal crossings last year. The Western Mediterranean became the most frequently used route into Eu- rope. The pressure on Spain has been ris- ing over the last years, and the number of detections in 2018 reached 57 034, dou- ble the number from 2017. The number of departures from Morocco increased five- fold. Most of the migrants taking this route last year came from sub-Saharan countries, but the number of Moroccan nationals also increased significantly.]

*** Frontex report introduction

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.