Economie nationale :
Les finances du Maroc poursuivent leur redressement : Allégement des déficits commercial et budgétaire à fin mars.
Les biens immobiliers ayant fait l’objet d’une donation peuvent être saisis : La donation n’est pas annulée, mais le gage doit être réintégré par le conservateur sur le titre foncier. La fraude et la mauvaise foi sont présumées dès lors que la donation est postérieure à l’engagement objet d’un litige.
La donation touristique bientôt indexée sur l’IR payé par chacun : Les MRE qui changent de résidence fiscale vers le Maroc disposeront désormais d’un délai d’un an pour déclarer leurs avoirs à l’étranger.
La gestion du taux de change doit tenir compte de plusieurs sensibilités : Des jalons ont été déjà mis en place, préparant le passage à un régime de change plus souple. La flexibilité du dirham exige une articulation entre trois mécanismes fondamentaux : prix, taux d’intérêt, taux de change.
Les ménages détiennent la plus grosse part des crédits bancaires : La part de l’industrie stagne à quelque 18.5% depuis 7 ans. Le BTP et le textile reculent, l’électricité et le gaz montent. La structure des encours de crédit a peu changé.
Blé tendre, le prix de référence fixé à 270 DH le quintal : les droits de douane passeront à 75% du 1er mai au 31 octobre. La prime de magasinage est maintenue quant à elle 2DH/ql par quinzaine.
Les assureurs obligés de s’adapter pour ne pas rater le tournant du digital : Les compagnies d’assurance doivent changer de méthode et d’attitude commerciales face à une clientèle de plus en plus connectée.
Télécoms, le haut et le très haut débit, les nouveaux ressorts de croissance : La note d’orientation stratégique validée par le chef du gouvernement prévoit tout un arsenal pour généraliser l’accès au haut débit. l’ANRT se fixe un objectif de 22 millions d’abonnés à internet en 2018 contre 10 millions actuellement.
Assurance construction, contrôles et sanctions sévères en vue : La généralisation de la Tous Risques Chantiers et la responsabilité Civile Décennale devrait s’accompagner d’amendes allant jusqu’à 100 000 DH.
Immobilier : La vente sur plan conclue par un simple reçu ne protège en aucun cas l’acquéreur. Il est recommandé de faire appel à son notaire en vue de rédiger un contrat de vente. Il faut y inclure toutes les caractéristiques du bien en plus des modalités de paiement, des délais de livraison et de la possibilité de rétractation.
Banques, le crédit ne décolle pas : La tendance haussière du crédit bancaire espérée après l’intervention de BAM tarde à se dessiner. En variation annuelle, le crédit bancaire a enregistré une légère décélération : il augmente de 4.1% en février 2015 contre 4.3% en janvier 2015.
Monétique, les cartes nationales pètent la forme : Les cartes émises par les banques marocaines ont atteint un encours de 11.1 millions de cartes au premier trimestre 2015.
Matériaux de construction, l’effet domino : Depuis environ 4 ans, les opérateurs des matériaux de construction ne cessent de tirer la sonnette d’alarme, alertés par la chute de la consommation de ciment.
Mars a été bénéfique pour l’industrie : BAM note une amélioration de l’activité dans l’ensemble des branches, à l’exception des industries mécaniques et métallurgiques et du textile et cuir.
L’industrie agroalimentaire aura son observatoire : Malgré le dynamisme affiché en termes d’exportations de l’industrie agroalimentaire, le déficit commercial s’est alourdi en 10 ans. Pour remédier à la situation, la Fenagri compte mettre en place un baromètre afin d’apporter des analyses approfondies des chiffres, en temps réels.
Réassurance, Trust se positionne au Maroc : L’opérateur déjà partenaire de Saham Assurance, Mamda Re et SCR. Le groupe tente une percée en Afrique via le statut CFC.

Actualité Bourse :
Stokvis, projets de filialisation autorisés : Stokvis a obtenu l’accord pour ses projets de filialisation. Le management de la société devrait procéder dans l’immédiat au changement de la raison sociale de GMD qui devient Stokvis Automotive, dans le sillage d’une augmentation de capital de 50 MDH.
La Bourse pourrait replonger dans le rouge : La tendance haussière sur laquelle s’est inscrit le Masi depuis le début de l’année a fini par s’estomper avec la fin de la saison des publications des sociétés cotées.
Addoha, un cours de 30 DH prévu d’ici fin juin : La valeur Addoha s’échange actuellement à 30 DH, sachant que quelques séances auparavant elle avait atteint son plus bas historique à 29.3 DH.
Le cours d’Alliances enchaîne 3 hausses successives  de 10% : Après une suspension de cotation qui a duré du 14 au 16 courant, la valeur Alliances a occupé la première place dans le palmarès des plus fortes hausses.
Immobilier, le pôle construction d’Alliances obtient un sursis : Le Tribunal de commerce de Casablanca a initié une procédure de règlement amiable au bénéfice du pôle construction d’Alliances.
Marché boursier, le volume en hausse de 50% : Le volume traité sur le marché central actions s’est établi au 1er trimestre 2015 à 7.8 MMDH.
Bourses africaines, Casablanca se rapproche du podium : Le rebond du MASI couplé aux difficulté de la Bourse du Nigeria profite au marché. Le marché demeure l’un des plus rentables du continent.

Actualité internationale :
Le brut hésite après les stocks américains : Les prix du pétrole oscillaient autour de l’équilibre jeudi en cours d’échanges européens, globalement peu gênés par la hausse des stocks de brut aux Etats Unis annoncée la veille, et dans un marché surveillant la crise au Yémen.
L’or cède 1 dollar et demi : Lors de la séance du 23 avril courant, l’once d’or est passée de 1189.34 dollars à 1187.75 dollars à l’issue du premier fixing de la journée. Elle cède ainsi 1.59 dollar.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.