Un journaliste néerlandais a été expulsé de la ville de Nador lundi dernier à cause de ses reportages sur le Rif et les migrants clandestins installés près de Melilla, au nord du Maroc, selon les médias hollandais.

Reporter indépendant, Gerbert Van Der Aa est connu pour ses reportages dans le quotidien du soir NRC sur Hirak Rif et les réseaux mafieux dans la région du nord, précisent les mêmes sources.

Le néerlandais reste étonné de ce qui s’est passé, selon le HuffPost, lui qui travaille au Maroc depuis 20 ans et qui a écrit de nombreux articles sur l’économie marocaine et la démocratie.

« C’était des choses positives. J’ai également écrit sur la drogue, le Hirak, le Sahara mais jamais de façon seulement négative pour le Maroc. Je suis toujours resté objectif, nuancé. »

“Le pays a changé », ajoute le journaliste. « Maintenant, c’est comme une dictature », affirme-t-il, selon la même source.

L’expulsion de Van Der Aa a provoqué un tollé médiatique aux Pays-Bas où plusieurs médias ont estimé que la liberté de la presse connaît « un recul » au Maroc.

Pour sa part, la ligue des journalistes hollandais NV a exprimé dans une lettre adressée au ministre néerlandais des affaires étrangères ses préoccupations quant au traitement réservé par les autorités marocaines aux journalistes hollandais soutenant que le Maroc refuse d’accréditer les journalistes étrangers.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.